Les entreprises suivent de près les informations sur l’ouverture du marché chinois

La nouvelle que la Chine rouvrira ses frontières à partir du 8 janvier 2023 devrait avoir un effet positif sur les entreprises du Vietnam qui exportent vers ce pays.

>> Les activités ont repris au poste-frontière international de Lào Cai

>> Les investissements chinois au Vietnam vont augmenter, selon Agriseco

Le durian figure parmi les produits préférés sur le marché chinois. 
Photo : VNA/CVN

La Chine assouplit progressivement ses mesures anti-épidémiques, et elle prévoit ouvrir ses frontières à partir du 8 janvier 2023 et pourrait ouvrir complètement son économie au deuxième trimestre de 2023. Cela devrait non seulement avoir un impact positif sur les entreprises qui exportent des biens vers ce pays, mais encore rétablir les chaînes d'approvisionnement de nombreuses industries.

Le secteur des produits aquatiques du Vietnam est considéré comme une industrie très rentable. Ses exportations vers la Chine ont progressé durant les deux années affectées par l'épidémie et la politique de durcissement des mesures de quarantaine.

Par conséquent, l'Association vietnamienne des producteurs et exportateurs de produits aquatiques (VASEP) a estimé que la demande chinoise de produits aquatiques continuera d'augmenter lorsque les voyages dans ce pays et ceux entre le pays et le monde seront facilités. Ainsi, le chiffre d'affaires devrait-il s'accroître en 2023.

En plus d'être le plus grand marché de consommation du monde, la Chine est aussi un maillon très important de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Par conséquent, sa réouverture devrait aider à résoudre les "goulots d'étranglement" du prix des matières premières dans la chaîne de production, en particulier les composants, les machines et équipements, et les textiles.

"Quoi qu'il en soit, la Chine reste la source de matériaux et des matières premières de nombreuses usines à travers le monde, répondant aux critères de quantité, de qualité et de prix. Lorsque le prix des matières premières et des matériaux sera +moins dur+, le prix de vente des marchandises sera plus compétitif", a déclaré M. Yutaka Watanabe, directeur général de Towa Industry Vietnam Company.

Cependant, de nombreuses entreprises ayant des partenaires en Chine ont déclaré qu'elles n'avaient pas reçu de documents officiels de leurs partenaires sur l'ouverture du marché. Donc, elles attendent toujours.

CPV/VNA/CVN

back to top