L'Égypte interroge un terroriste étranger impliqué dans les attentats contre la police

>>Égypte : au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a déclaré mercredi 8 novembre que les forces de sécurité égyptiennes avaient tué tous les combattants impliqués dans le récent attentat contre la police, à l'exception d'un combattant étranger capturé vivant et interrogé actuellement. Le président Sissi a fait cette annonce devant un groupe de journalistes égyptiens et étrangers à Charm el-Cheikh, en marge du Forum mondial de la jeunesse. M. Sissi faisait alors référence à la confrontation entre les forces de sécurité et les terroristes le 20 octobre dernier, au cours de laquelle 16 agents de police ont été tués et 13 autres blessés dans la banlieue de Gizeh, au sud du Caire. Face à cette attaque visant la police, les forces égyptiennes ont lancé un raid aérien dans une zone montagneuse située dans la province de Fayoum, tuant 13 terroristes impliqués dans l'attaque, à l'exception d'un terroriste étranger capturé vivant. Dans le cadre des efforts anti-terroristes lancés par le président Sissi, l'armée et la police ont tué des centaines de terroristes et arrêté des centaines de suspects. "Un grand effort est déployé pour sécuriser notre frontière de 1.200 km avec l'aide des forces aériennes", a indiqué le président égyptien, notant que la situation sécuritaire dans le Sinaï s'améliore constamment.


Xinhua/VNA/CVN

back to top