18/03/2021 17:24
Le Vietnam est devenu le cinquième pays au monde à exporter des produits alimentaires à base d'insectes destinés à la consommation humaine vers l'Union européenne (UE).

>>Une loi réduisant la pollution lumineuse pour sauver les insectes

L’Office du commerce du Vietnam en UE, en Belgique et au Luxembourg a annoncé qu'après avoir fourni suffisamment de documents à la Direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire (DG SANTÉ) pendant une longue période, le Vietnam a été évalué comme répondant à toutes les exigences pour expédier  ces produits sur ce marché.


Ce service de la Commission est chargé de mener la politique de l'UE concernant la santé et la sécurité alimentaire, et de suivre la mise en œuvre de la législation dans ces domaines, a fait savoir le Département d’import-export du ministère vietnamien de l'Industrie et du Commerce.

L’UE a publié le règlement d’exécution 2021/171 de la Commission européenne du 12 février 2021 modifiant le règlement d’exécution (UE) 2019/626 en ce qui concerne les listes des pays tiers ou régions de pays tiers en provenance desquels l’entrée dans l’Union d’envois d’insectes est autorisée.

Le Vietnam a fourni des preuves et des garanties suffisantes à la Commission pour pouvoir être inscrit sur la liste des pays tiers ou régions de pays tiers en provenance desquels l’entrée dans l’Union d’envois d'insectes est autorisée. Il convient donc d’inscrire le Vietnam sur la liste figurant à l’annexe III bis du règlement d’exécution (UE) 2019/626 et de modifier cette annexe en conséquence.

Ce règlement est entré en vigueur depuis le 15 février dernier. Outre le Vitetnam, l'UE a ouvert ses portes au Canada, à la Suisse, à la République de Corée et à la Thaïlande pour ces produits.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.