Le rôle de la presse révolutionnaire dans l’édification du Parti

La presse vietnamienne accompagne toujours la nation, restant fidèle à son passé révolutionnaire. Elle est aussi une passerelle entre le Parti, l'État et le peuple vietnamiens, un rouage essentiel dans l’édification du Parti et du système politique.

>>La presse contribue à réduire les dégâts causés par les catastrophes naturelles

>>La presse nationale œuvre pour le développement du pays

Cérémonie de remise des Prix nationaux de la presse sur l’édification du Parti 2021, appelés "Búa liêm vàng" (Marteau et Faucille d’or).
Photo : VNA/CVN

En effet, ces dernières années, la presse a participé activement à la lutte contre la corruption, le gaspillage… a soutenu l’édification du Parti, et son fondement idéologique. La presse vietnamienne était témoin des sanctions envers certains cadres et membres du Parti qui ont violé la loi et ont été traduits en justice.

Grâce à la presse, le public peut apprécier les excellents résultats du Parti, en terme de développement socio-économique, de sécurité, de défense nationale, de prévention et de lutte contre la corruption. De plus, la presse nationale relate la participation du Parti dans les entreprises privées à capitaux étrangers et la construction d’un système politique fiable.

La presse a toute la confiance du Parti et de l'État, elle fait le lien entre les autorités et le peuple dans le processus de construction et de rectification du Parti. La presse diffuse les lignes directrices et les orientations du Parti, les politiques et les lois de l'État. Elle participe aussi à l'éducation politique et idéologique des cadres, des membres du Parti et du peuple, et réfléchit également à des solutions pour résoudre les différents problèmes rencontrés par le pays.

La presse contribue à empêcher la dégradation de l’idéologie politique, de la morale et des modes de vie. Elle est un canal d’information important pour aider les autorités à mieux accomplir le travail d'inspection, de contrôle, et conserver une discipline au sein du Parti.

Parlant des contributions des médias à la construction et à la rectification du Parti, Vo Van Thuong, membre du politburo et membre permanent du secrétariat du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), a souligné que la presse et les journalistes ont un rôle très important dans le succès de la construction et de l’ajustement du Parti et du système politique.

"Aujourd’hui, ce travail exige que les journalistes doivent toujours innover, améliorer constamment les articles, tant sur le fond que sur la forme. Le public souhaite avoir de plus en plus d'articles riches, critiques, scientifiques", a–t-il affirmé.

Vo Van Thuong, membre du politburo et membre permanent du secrétariat du Comité central du Parti communiste du Vietnam, lors de la cérémonie de remise des prix "Marteau et Faucille d’or" 2021.
Photo : VNA/CVN

La mission d'un journaliste révolutionnaire n'est pas seulement de réfléchir et de décrire le problème, mais aussi de participer de manière responsable à "l'éducation et à l'orientation politique". Il doit contribuer à la critique sociale, à la propagande des politiques, à la lutte acharnée contre des déclarations fausses et hostiles pour protéger le fondement idéologique, le programme et les lignes du Parti.

Expression flexible, rapide et opportune

S'en tenant aux fonctions sociales et politiques de la presse, les articles abordent largement le thème de la construction et de la rectification du Parti, même s'il s'agit d'un sujet difficile, non seulement dans le contenu mais aussi dans la forme...

Diversifiant ses formes de communication, la presse contribue à renforcer la confiance des responsables, des membres du Parti et du peuple dans la direction du Parti, dans la gestion de l'État et dans la rénovation complète du pays. ...

En évaluant les articles écrits sur la construction du Parti, Ngô Minh Tuân, rédacteur en chef du magazine Construction du Parti, a partagé que des articles ont permis la mise en lumière de faiblesses dans l’organisation du Parti, notamment en matière de prévention et de lutte contre la corruption. Grâce à la presse, il est apparu que des réglementations et des directives obsolètes doivent être modifiées et complétées. La presse devient un canal de consultation permettant aux agences du Parti et de l'État de s'adapter rapidement à la réalité.

La presse est un canal d’information important pour aider les autorités à mieux accomplir le travail d'inspection, de contrôle, et conserver une discipline au sein du Parti.
Photo : VNA/CVN

Cependant, il y a un risque "d'auto-évolution", "d'auto-transformation" chez certains responsables et membres du parti au sein de l'agence de presse. Selon Lê Mâu Lâm, chef adjoint du Service de construction et d’édification du Parti du journal Nhân Dân (Peuple), cette dégénérescence se reflète dans les attitudes politiques, la séparation entre l'orientation du Parti et la liberté de la presse, et entre les activités du Parti et la vie du peuple.

Il est important d’éviter que la liberté de la presse soit au service de "groupes d'intérêts", et que certaines agences de presse manquent d'éthique professionnelle. Dès lors, les agences de presse "se nettoient", perfectionnant leurs équipes, luttant constamment contre les manifestations d'"auto-évolution", "d'auto-transformation". Les agences de presse, les associations de journalistes et les agences doivent "lutter fermement contre ces phénomènes malsains dans leurs activités".

"La presse devrait également s’intéresser aux nouvelles formes de communication et investir dans la transformation numérique associé au développement de groupes de presse multimédia selon la direction et l'orientation du Parti, de l'État et du système politique", a-t-il ajouté.

De plus, il est nécessaire d'avoir une méthode de propagande vivante et attrayante pour mobiliser toute la société et les amis internationaux à la construction et à la protection de la Patrie. La presse doit servir la stabilité politique, le développement socio-économique, et resserrer l'amitié et la coopération multiforme entre le pays et la communauté internationale.


Thao Nguyên/CVN