08/08/2020 20:32
Le président libanais Michel Aoun a rejeté vendredi 7 août toute enquête internationale sur la gigantesque explosion au port de Beyrouth, affirmant qu'elle pourrait avoir été causée par la négligence ou par un missile, tandis que les secouristes s'activaient toujours pour retrouver des survivants.
>>Explosions au Liban : le Vietnam est prêt à protéger ses citoyens
>>Explosion à Beyrouth : message de sympathie du Vietnam

Vue aérienne du port de Beyrouth, au Liban, le 7 août 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Il est possible que cela ait été causé par la négligence ou par une action extérieure, avec un missile ou une bombe", a déclaré vendredi 7 août à la presse M. Aoun, désormais premier dirigeant libanais à évoquer une piste extérieure.

Les autorités affirmaient en choeur jusqu'à présent qu'un incendie dans un dépôt de 2.700 tonnes de nitrate d'ammonium en était à l'origine. Cette substance chimique dangereuse était stockée depuis six ans "sans mesures de précaution", de l'aveu même du Premier ministre.

M. Aoun a indiqué avoir été informé de la présence de cette marchandise le 20 juillet et avoir demandé à ce que le Conseil supérieur de Défense fasse le nécessaire.

Après des accusations à son encontre dans les médias et sur les réseaux sociaux, l'influent mouvement du Hezbollah a "nié catégoriquement" posséder un "entrepôt d'armes" dans le port de Beyrouth.

"Ni entrepôt d'armes, ni entrepôt de missiles (...) ni une bombe, ni une balle, ni nitrate", a martelé le chef de l'organisation chiite Hassan Nasrallah.

Par ailleurs, M. Aoun, à la tête d'un pouvoir conspué par une grande partie de l'opinion publique, a rejeté vendredi 7 août les appels à l'ouverture d'une enquête internationale car elle "diluerait la vérité".

Le président français Emmanuel Macron a réclamé une enquête internationale "transparente" lors d'un déplacement jeudi 6 août à Beyrouth, tout en appelant les dirigeants libanais à "changer le système"
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Entre terre et mer, le marais de Chuôn À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.