16/07/2020 17:35
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a haussé le ton contre le manquement aux obligations professionnelles dans le décaissement des investissements publics, jeudi 16 juillet, lors d’une réunion virtuelle de la permanence du gouvernement avec les localités.
>>Le Comité permanent de l'AN adopte une résolution sur l'investissement public en 2021-2025
>>Hanoï se concentre sur l'accélération des projets d'investissement public
>>Entrée en vigueur de la Loi amendée sur l’investissement public

Le chef du gouvernement a demandé de sanctionner les personnes chargées du décaissement des investissements publics qui, par manquement à leurs obligations professionnelles, n’ont pas exécuté ou exécuté de manière imparfaite la mission qui leur avait été confiée.

Réunion virtuelle de la permanence du gouvernement avec les localités sur le décaissement des fonds publics. Photo : VNA/CVN

La réunion à laquelle ont participé les membres permanents du gouvernement, 45 membres du Comité central du Parti qui sont responsables des ministères, secrétaires et présidents des comités populaires provinciaux et municipaux, est destinée à discuter des solutions pour décaisser 100% des investissements publics prévus pour 2020. Il faudrait régler résolument trois problèmes en suspens : les investissements publics laissés non décaissés, les travaux des projets accomplis laissés impayés dans les délais fixés et les procédures laissées inachevées, a martelé Nguyên Xuân Phuc.

Depuis janvier, le taux de décaissement des investissements publics a atteint plus de 20%, soit une augmentation de 8% sur un an. Nombre de provinces ont mené à bien cette tâche, telles que Nghê An, Hà Nam, Thai Binh, Hung Yên, Tiên Giang, Ninh Binh, Phu Tho, Lào Cai et Bac Ninh. Entre-temps, de nombreuses autres localités peuvent encore faire d’importants progrès en matière de décaissement des investissements publics, telles que Quang Tri, Trà Vinh, Khanh Hoà, Hoà Binh, Cân Tho, Ninh Thuân, Dông Nai, Thai Nguyên où ce taux restait inférieur à 20%.

Selon le ministère du Plan et de l’Investissement, ce taux se chiffrait à plus 50% pour  3 ministères et organisme sous l’autorité centrale et 9 localités ; à moins de 20% pour 33 ministères, organismes sous l’autorité centrale et 3 localités ; et à moins de 5% pour 7 ministères et organismes sous l’autorité centrale. Les causes de la lenteur sont à rechercher dans l’organisation du décaissement des investissements publics, la responsabilisation des personnes en charge, l’indemnisation des biens expropriés pour cause d’utilité publique et l’engagement des entrepreneurs.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné l’investissement public comme outil primordial pour permettre au pays de surmonter les difficultés provoquées par la pandémie de Covid-19. Il a demandé à l’Office général des statistiques qui a estimé que 1% des fonds publics décaissés de contribuer pour 0,06% à la croissance vietnamienne. Il incombe donc au gouvernement et à toutes les localités de se concentrer sur le décaissement des investissements publics totalisant plus de 633.000 milliards de dôngs (près de 28 milliards de dollars), a-t-il déclaré. Le dirigeant a demandé d’élever la prise de conscience et la volonté politique des secteurs et branches sur le décaissement des investissements publics dans le contexte où le pays subit de plein fouet les impacts de la crise du nouveau coronavirus.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le 2e programme de promotion du tourisme : l’accent mis sur la sécurité Une conférence co-organisée par l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le journal en ligne VnExpress à Hanoi le 24 septembre s’est focalisée sur le thème "Stimuler la demande touristique – Expérimenter un Vietnam sûr et attrayant".