20/10/2021 22:20
Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, le label "riz vietnamien" est reconnu sur une vingtaine de marchés d’exportation, dont l’Indonésie, la Russie, la Chine, la Norvège, le Brunei et des pays africains.

>>Le Vietnam exporte 4,57 millions de tonnes de riz en neuf mois
>>Les exportations de produits agricoles du Vietnam vers l'Australie en hausse
 

Emballage de riz à la compagnie de commerce et de transformation des produits agricoles de Bao Minh, installée à l'arrondissement de Hoàng Mai à Hanoï.
Photo : VNA/CVN


L'octroi du label "riz vietnamien" aux négociants et exportateurs de riz est impératif pour sensibiliser les producteurs, importateurs, distributeurs et consommateurs nationaux et étrangers  aux types de riz vietnamien, contribuant au développement des marchés ; à l’augmentation de la valeur ajoutée, des parts de marché et de la compétitivité du riz vietnamien sur le marché mondial, à la prévention de la contrefaçon.

Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a soumis le 19 octobre un rapport au Premier ministre sur les rapports et  recommandations pour la gestion et l'utilisation du label "riz vietnamien".

Le riz du Vietnam est exporté vers plus de 150 pays et territoires. En 2020, le Vietnam a exporté 6,15 millions de tonnes, atteignant un chiffre d'affaires de 3,07 milliards de dollars, en baisse de 3,5% en volume et en hausse de 9,3% en valeur par rapport à 2019.

Au cours de ces neuf derniers mois de 2021, les exportations nationales de riz ont obtenu des résultats positifs, avec 4,57 millions de tonnes expédiées, pour 2,41 milliards d'USD, en baisse respectivement de 8,3% et 2,4% par rapport à 2020.

Avec ce résultat, le Vietnam accomplira ses objectifs d’exportation de 6,3 millions de tonnes, représentant 3,2 milliards d'USD, au quatrième trimestre de l’année.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Un stupa centenaire révèle la culture de l’ethnie Lào Le stupa Muong Và, patrimoine culturel de 400 ans de la province montagneuse de Son La (Nord), a longtemps été considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture reliant le passé au présent tout en défendant les valeurs spirituelles uniques.