16/05/2022 16:01
Le dirigeant de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) Kim Jong Un a fustigé lundi 16 mai les autorités sanitaires du pays pour leur gestion de l'épidémie de COVID-19, qui a fait 50 morts depuis son apparition officielle dans le pays et a ordonné à l'armée de se mobiliser.
>>RPDC : six morts de "fièvre" au moment où le COVID apparaît
>>La RPDC annonce son premier cas de COVID-19

Le dirigeant de la RPDC Kim Jong Un visite une pharmacie à Pyongyang, le 15 mai. Photo : APS/VNA/CVN

Signe de la gravité de la situation, Kim Jong Un a "fortement critiqué le gouvernement et le secteur de la santé publique pour leur attitude irresponsable", a rapporté l'agence KCNA.

Lors d'une réunion du Politburo, il s'est notamment plaint du fait que les pharmacies n'étaient pas ouvertes 24h/24. Les fonctionnaires chargés de l'approvisionnement en médicaments "n'ont pas retroussé leurs manches et n'ont pas évalué correctement la crise actuelle", a-t-il déploré, selon KCNA.

Il a ordonné à l'armée de se mettre au travail "pour stabiliser immédiatement l'approvisionnement en médicaments à Pyongyang", où les premiers cas de COVID-19 en RPDC ont été officiellement détectés la semaine dernière.

Kim Jong Un a pris personnellement en main la lutte contre l'épidémie, qui, selon lui, provoque "de grands bouleversements" dans le pays, dont la population n'est pas vaccinée.

APS/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.