L’e-commerce transfrontalier offre des possibilités quasi-illimitées

L’e-commerce transfrontalier est sur toutes les lèvres. Des affaires sans frontières, une croissance sans fin… Il n’y a quasiment plus de limite. Nul ne le conteste : ce type de commerce est plus d’actualité que jamais.

>>Le Vietnam, 2e plus grand marché de l'e-commerce en Asie du Sud-Est

>>L'e-commerce favorise le développement durable

>>Efforts pour développer l’économie numérique

Voilà un phénomène que nul ne se serait imaginé il y a un certain temps et pourtant, pour la vente sans frontière B2C (business to customer en anglais ou entreprise à client en français), B2B (business to business ou entreprise à entreprise), il y a belle lurette qu’il n’est plus nécessaire de posséder des magasins physiques à l’étranger. Un site de vente en ligne international suffit de s’implanter dans des marchés étrangers et y servir des clients à la vitesse de l’éclair.

Les clients ont tendance à acheter de plus en plus de produits à l’extérieur des frontières de leur pays.

Vous atteignez des personnes que seul un clic de souris éloigne de vos produits et, de fait, les opportunités de croissance sont immenses dans l’e-commerce transfrontalier. C’est sciemment que les commerçants qui proposent des produits de niche misent sur le commerce en ligne transfrontalier. Sur le marché domestique, le potentiel est épuisé plus vite et de nouveaux marchés doivent être conquis. Il arrive même souvent qu’un produit ait plus de succès à l’étranger que sur le marché national. Avec internet, la distance n’est plus une contrainte. Aujourd’hui, une très petite entreprise peut concurrencer une grande.

La compétition est désormais mondiale. Partir à la conquête de nouveaux clients à travers le monde devient plus facile. Avec un seul clic, les consommateurs peuvent passer directement une commande auprès d’un producteur. Néanmoins, pour développer le commerce en ligne transfrontalier, la dématérialisation des démarches administratives et la transformation numérique des entreprises ne suffisent pas.

Hausse des exportations via Amazon et Alibaba

Conformément au plan de développement du commerce électronique à la période 2021-2025 et au programme de transition numérique national d’ici 2025, le ministère de l’Industrie et du Commerce a créé la plateforme ECVN. Son objectif est de favoriser l’e-commerce transfrontalier en mettant en relation les exportateurs vietnamiens et les importateurs étrangers. Ces dispositifs ont été approuvés en mai 2021 par le Premier ministre Pham Minh Chinh en vue de faire du commerce électronique un secteur phare de l’économie nationale. Tout ce qui brille n’est pas or dans l’e-commerce transfrontalier. L’euphorie a beau être à son comble, ce type de commerce est complexe et souvent sous-estimé. Car, contrairement au commerce électronique national, il est confronté à des frontières bel et bien réelles et, donc, à des dispositions en matière d’importation, à des lois et à des risques qui varient selon le pays de destination.

Ces derniers temps, le ministère de l’Industrie et du Commerce avait lancé de nombreuses mesures pour promouvoir les exportations via le commerce électronique. À travers la plateforme de commerce électronique Amazon (États-Unis), les entreprises vietnamiennes peuvent accéder à des clients sur de grands marchés exigeants, tels que l’Amérique du Nord, le Japon ou l’Union européenne… Les entreprises qui souhaitent augmenter leurs ventes sur Amazon doivent la comprendre. Il s’agit d’une exigence urgente.

Après plus d’un an de présence sur Amazon, le chiffre d’affaires à l’exportation des entreprises vietnamiennes n’a atteint qu’un million d’USD, un chiffre relativement modeste, en particulier dans le contexte où le Vietnam a une large gamme de produits agricoles, alimentaires et de meubles... Selon GijaeSeong, directeur national d’Amazon Global Selling Vietnam, il y a de plus en plus de produits “made in Vietnam“ sur Amazon tels que appareils électroménagers, accessoires de mode, appareils de cuisine et accessoires pour la maison... qui sont très appréciés par les clients, grâce à leur bonne qualité et à des prix compétitifs. En outre, les masques médicaux, les gants et les vêtements de protection sont également trois groupes de produits importants pour lesquels Amazon collabore avec les fabricants.

Larges opportunités et potentiels

La communauté des vendeurs Amazon au Vietnam s’élève à plus de 100.000 membres. Cette plateforme a évalué que les vendeurs vietnamiens réussissaient assez bien et augmentaient constamment les ventes d’articles tels que vêtements pour femmes et enfants, produits de décoration pour la maison et le bureau, sac à main en bois, carte 3D et confettis. “Le Vietnam est un pays avec de larges opportunités et potentiels. C’est pourquoi Amazon y a investi massivement et n’a cessé de se développer ces dernières années. Ce pays a des atouts dans les industries manufacturières et un grand nombre de fournisseurs avec des plans d’affaires professionnels“, a commenté Eric Broussard, un responsable d’Amazon Global Selling.

L’e-commerce transfrontalier favorise l’expansion des marchés d’exportation des entrerprises vietnamiennes.

Il y a de plus en plus d’entreprises vietnamiennes qui concluent de nouvelles commandes à l’exportation grâce au soutien d’Amazon et d’Alibaba (Chine). Pour exploiter efficacement le canal d’exportation en ligne, depuis 2019, le ministère de l’Industrie et du Commerce coopère avec de grands groupes de commerce électronique. Jusqu’à présent, plus de 1.000 entreprises se sont inscrites à la formation, plus de 300 ont participé à des activités de consultation à l’exportation et à l’amélioration des capacités de commerce électronique.

Le directeur général d’Alibaba.com, Zhang Kuo, a espéré que grâce à la coopération avec des partenaires au Vietnam et dans le monde, d’ici 2024, Alibaba pourrait atteindre une valeur de transaction totale de plus de 100 milliards d’USD, soutenir plus de 10 millions de PME du monde entier et plus de 10.000 fournisseurs du Vietnam opérant commercialement sur sa plate-forme.

Tendances du marché mondial

Alibaba.com commente les tendances du marché mondial et prédit les produits d’exportation potentiels pour les petites et moyennes entreprises vietnamiennes dans le rapport "Aperçu de la transformation numérique B2B du Vietnam 2022". Le rapport identifie les domaines qui ont connu une forte croissance pendant et après la pandémie de COVID-19. Il s’agit des secteurs de l’énergie, de l’industrie métallurgique et minière, du matériel de bureau et des produits pharmaceutiques. À travers l’enquête, cette plateforme a souligné deux secteurs potentiels où les petites et moyennes entreprises vietnamiennes devraient saisir des opportunités. Le premier est l’agriculture avec trois groupes de produits : huile de cuisson, noix et graines, graines et tubercules. Le deuxième est la beauté et les soins personnels.

Alibaba.com répertorie également les trois groupes de produits les plus vendus: extensions de cheveux et perruques, produits et outils de soin de la peau, ceux de maquillage. La troisième place est revenue à la maison et au jardin.

Selon cette plateforme, les produits les plus vendus dans cette catégorie sont ustensiles de table à manger et de cuisine, produits pour animaux et outils de jardin.


Thê Linh/CVN