05/02/2020 17:43
Le gouvernement cambodgien espère conserver son statut commercial préférentiel avec le Royaume-Uni après que ce pays avait quitté l'Union européenne le 31 janvier.
>>Cambodge: baisse des exportations de riz en neuf mois
>>Le Cambodge attire plus de 5 milliards de dollars d'investissement

Heather Wheeler (centre gauche), sous-secrétaire d'État parlementaire britannique chargée de l'Asie et du Pacifique, rencontre le ministre cambodgien des Affaires étrangères Prak Sokhonn.
Photo : www.khmertimeskh.com


Actuellement, le Cambodge bénéficie d'un accord commercial préférentiel avec l'Union européenne (UE) intitulé "Tout sauf les armes", mais ce pays craint qu'il soit retiré plus tard ce mois-ci en raison d'allégations de violations des droits de l'homme.

Bien que le Royaume-Uni soit lié par les règles de l'UE pendant une période de transition qui durera jusqu'au 31 décembre, le gouvernement cambodgien espère que si le régime préférentiel est supprimé, il sera ensuite rétabli par le Royaume-Uni l'année prochaine.

Le Royaume-Uni a officiellement quitté l'UE après près de cinq décennies d'adhésion, ce qui signifie qu'il n’est plus membre de ce grand bloc commercial qui compte actuellement 27 pays, et qu’il souhaite trouver de nouveaux partenaires commerciaux.

Ky Sereyvuth, professeur d'économie, également directeur du Centre d'études sur la Chine relevant de l’Académie royale du Cambodge, a déclaré à Khmer Times lundi 3 février qu'il avait appris que le Royaume-Uni chercherait à maintenir un privilège commercial spécial pour le Cambodge, citant que l'accord officiel sur le Brexit donnerait droit au Royaume-Uni de le faire, mais peut-être seulement après la fin de la période de transition.

M. Sereyvuth a exprimé son espoir que les deux pays pourront commencer à discuter d'un accord de libre-échange au cours de cette année.

Durant le Sommet mondial pour la paix tenu cette semaine en République de Corée, le Premier ministre Hun Sen aura la chance de rencontrer un responsable britannique et les deux pays organiseront probablement des négociations officielles concernant l'accord commercial, a-t-il dit.

Il a déclaré que si le Cambodge recevait le feu vert pour un accord de libre-échange avec le Royaume-Uni, cela aiderait Phnom Penh à exporter davantage de produits sur ce marché européen, dont des aliments, des vêtements, des sacs à main et des chaussures.

Lors de sa visite au Cambodge en septembre 2019, Heather Wheeler, sous-secrétaire d'État parlementaire britannique chargée de l'Asie et du Pacifique, a déclaré que le Cambodge fait partie des 48 pays sous-développés qui conserveront des privilèges commerciaux sur le marché britannique.

Au début de décembre 2019, le Premier ministre cambodgien Hun Sen a déclaré qu'il suivait de près la situation au Royaume-Uni et ses relations avec l'UE, soulignant que le Royaume-Uni était le plus grand importateur de produits cambodgiens au sein de l’UE.

Le Royaume-Uni a une politique commerciale spéciale qui se poursuivra même après que le pays aura quitté l'UE, a-t-il affirmé.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.