07/07/2020 17:09
Le Tribunal populaire de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre) a condamné mardi 7 juillet en première instance un homme de 29 ans à huit ans de prison pour "invention, stockage, distribution et diffusion de fausses informations, de documents et objets contre l’État de la République socialiste du Vietnam", conformément à l’article 117 du Code pénal.
>>Peines de prison pour actes subversifs
>>Affaire de Dông Tam : poursuivre en justice 29 personnes

Nguyên Quôc Duc Vuong a été condamné à 8 ans de prison pour actes subversifs. Photo : VNA/CVN

Nguyên Quôc Duc Vuong, domocilié dans la commune de Lac Lâm, district de Don Duong, province de Lâm Dông, est accusé d’avoir utilisé son compte Facebook pour régulièrement diffuser en livestream de nombreux contenus sur des questions sociales de nature à diffamer le Parti et l’État, porter atteinte à l’honneur et à la dignité du Président Hô Chi Minh et des dirigeants du Parti et de l’État, etc.

Il lui est également reproché d’avoir participé à des manifestations portant atteinte à la sécurité politique nationale, à l’ordre public, d’avoir inventé et diffusé de fausses informations de nature à abolir le rôle de direction du Parti et de l'État, etc.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

La gastronomie vietnamienne attire les touristes japonaises Le Vietnam est le seul pays choisi par les touristes japonaises pour sa bonne cuisine, selon une enquête sur l'opinion des voyageurs au Cambodge, au Laos, au Myanmar et au Vietnam, ciblant les Japonaises dans la vingtaine et la trentaine.