L'Agence spatiale européenne adopte un budget de près de 17 milliards d'euros

L'Agence spatiale européenne (ESA) a annoncé mercredi 23 novembre un budget de près de 17 milliards d'euros pour les trois prochaines années, en nette hausse mais en-deçà des 18,5 milliards demandés par son directeur général.

>> Le téléscope James Webb prêt à voir plus loin dans l'Univers

>> L'Europe spatiale réunie à Toulouse pour préciser ses ambitions

>> L'Europe spatiale veut faire décoller son budget pour rester dans la course

Le directeur général de l'ESA, Josef Aschbacher, le 7 octobre à Paris. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Au terme d'âpres négociations, les 22 États membres, rassemblés pendant deux jours à Paris, ont décidé d'une enveloppe de 16,9 milliards d'euros, en hausse de 17% par rapport aux trois dernières années.

C'est un "grand succès", a salué le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire, estimant que le budget allait "au-delà des attentes". Paris a abondé à hauteur de 3,25 milliards d'euros, les contributions des autres pays n'étant pas connues dans l'immédiat.

"Étant donné le niveau de l'inflation, je suis très impressionné par ce résultat", a pour sa part affirmé le patron de l'ESA, Josef Aschbacher, jugeant que le budget voté était "nécessaire pour ne pas rater le train" face à la féroce concurrence américaine et chinoise notamment.

Cette contribution est destinée à financer les programmes d'exploration spatiale (2,7 milliards d'euros), d'observation de la Terre notamment pour mesurer et surveiller le changement climatique (2,7 milliards) ou encore les lanceurs spatiaux, notamment les évolutions des fusées Ariane 6 et de Vega-C (2,8 milliards d'euros).

AFP/VNA/CVN


back to top