25/06/2020 00:26
La Thaïlande et le Laos continuent de fermer leurs portes-frontières avec le Cambodge. Cette décision intervient à la suite de discussions entre le Cambodge et ces deux pays voisins concernant la réouverture des frontières pour stimuler le commerce après des mois de stagnation due à la pandémie de COVID-19.
>>La Thaïlande ouvre deux postes-frontières avec le Cambodge
>>L'Asie du Sud-Est face au défi du COVID-19

 
Poste-frontière international de PoipeKhlong Luk. 
Photo : Khmer Times/CVN

Dans un communiqué publié mardi 23 juin, le gouverneur de la province cambodgienne de Banteay Meanchey, Oum Reatrey, a déclaré que les autorités thaïlandaises restaient déterminées à continuer de fermer le poste frontalier international de Poipet-Khlong Luk, le principal point de commerce entre les deux pays, et n’autorisaient pas encore l'entrée des touristes, y compris les vendeurs de rue cambodgiens.

Le communiqué précise qu'on n’a aucune information officielle sur l'heure de sa réouverture.

Cependant, le gouverneur de la province de Banteay Meanchey et les autorités thaïlandaises ont convenu en principe d'autoriser 50 camions, chacun ne comptant pas plus de deux personnes, à transporter des marchandises à destination et en provenance du marché frontalier de Rong Kluea.

En mars, les autorités thaïlandaises ont décidé de fermer temporairement les 19 postes de contrôle frontaliers dans la province de Sa Kaeo le long de la frontière avec le Cambodge dans le but d'empêcher la propagation de l'épidémie de COVID-19.

Comme la Thaïlande, le Laos a fermé en mars son point de contrôle frontalier le long de la frontière partagée avec le Cambodge. Les deux pays ne partagent qu'un seul point de contrôle international situé dans la province cambodgienne de Stung Treng et la province laotienne de Champassak.

Dans un développement associé, le gouvernement cambodgien a levé le 19 juin l'interdiction des mouvements transfrontaliers via les frontières partagées avec le Vietnam, bien que des mesures de prévention du COVID-19 devaient rester en place.

Le porte-parole du ministère cambodgien des Affaires étrangères, Koy Kuong, a déclaré hier que malgré la réouverture, certaines restrictions subsistaient, notamment la non-délivrance de visas touristiques et la limitation de l'entrée de ressortissants vietnamiens, à l’exception des hommes d'affaires, des techniciens et des étudiants.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Intégrer le numérique dans les stratégies touristiques Le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, en collaboration avec Google, a organisé le 9 juillet une formation sur les compétences numériques et la promotion du marketing digital pour les gestionnaires d’État chargés du tourisme et les entreprises en activité dans ce domaine.