La province d'An Giang accueille 44 migrants illégaux au Cambodge

La force des gardes-frontières et les agences compétentes de la province d'An Giang dans le delta du Mékong ont reçu le 20 septembre 44 ressortissants vietnamiens qui ont été remis par le Cambodge.

>> Clôture du cours de formation à la langue vietnamienne pour la diaspora

>> Promouvoir l'enseignement et l'apprentissage du vietnamien au sein de la diaspora

Selon Truong Quoc Hung, chef adjoint du poste-frontière de Tinh Biên, les neuf femmes et 35 hommes étaient entrés illégalement au Cambodge pour travailler dans des casinos.

Parmi eux, il y a une personne recherchée par la Police de la ville de Vinh Yên, dans la province de Vinh Phuc (Nord), a-t-il dit, ajoutant que le poste-frontière détient l'homme recherché pour le remettre à la Police de Vinh Phuc.

Les 43 personnes restantes ont été transférées au Bureau de l'immigration de la Police d’An Giang pour effectuer les procédures connexes.

La Police d'An Giang investige des ressortissants vietnamiens.
Photo : VNA/CVN

Le 18 août, 40 ressortissants vietnamiens avaient été arrêtés par les gardes-frontières d'An Giang après être entrés illégalement au Vietnam depuis le Cambodge.

Ils ont dit avoir fui le travail forcé dans un casino de la commune de Sampeou Poun, district de Kaoh Thom, province de Kandal au Cambodge et avoir traversé la rivière Binh Ghi pour retourner au Vietnam.

En enquêtant sur l'affaire, la Police provinciale a détecté quatre réseaux présumés de trafic d'êtres humains. La Police a également arrêté deux suspects liés à l'affaire.

VNA/CVN