Le hotpot vietnamien à la conquête de la restauration américaine

C’est avec tout son amour pour la gastronomie et ses talents de cuisinière que Doàn Kim Lan a décidé d’ouvrir le restaurant K Hotpot.

>>Sahra Nguyen, une ambassadrice du café robusta aux États-Unis

>>Le désir ardent des Vietnamiens d’outre-mer de rentrer au pays

>>Une Vietnamienne reçoit le Prix "Jeune femme distinguée"

Doàn Kim Lan, fondateuse de K Hotpot.
Photo : BDT/CVN

Après avoir gagné le cœur des Américains grâce à ses recettes de hotpot aigre-doux et épicé, le restaurant est devenu une destination très courue.

Les jeunes Vietnamiens qui ont immigré aux États-Unis ces dernières années y ont apporté de nombreuses idées novatrices et modèles commerciaux, à l’image de la chaîne de restaurants K Hotpot de la propriétaire Doàn Kim Lan.

Remarquée pour sa beauté, depuis les années 2000, elle est assez célèbre. Elle a travaillé comme égérie pour de nombreuses marques telles que Hazeline et Kotex.

En 2014, cette jeune femme déménage aux États-Unis pour s’y installer avec sa petite famille. Sa ville natale lui manquant, Kim Lan souhaite trouver un moyen de se connecter avec des Vietnamiens. C’est sa passion de la gastronomie qui la conduit alors à ouvrir son propre restaurant qu’elle nomme K Hotpot. Son mari et elle y assurent non seulement le travail de chef, mais aussi ceux de caissier et de gestionnaire.

Selon Kim Lan, depuis son plus jeune âge, elle peut analyser les ingrédients composant les plats. Elle est capable, dans chaque pays, de trouver les ingrédients d’un plat juste en le goûtant, puis de les réutiliser pour les cuisiner à son goût.

Le restaurant K Hotpot.
Photo : VDL/CVN

Les activités du restaurant ont été frappées de plein fouet par la pandémie du COVID-19, aussi le couple a dû trouver les moyens de s’acquitter des frais de location et de main-d’œuvre. Grâce à leurs efforts, le restaurant a survécu et a rencontré un grand succès à Denver, aux États-Unis.

Après les contraintes et fermetures dues à la pandémie, K Hotpot a pu rouvrir, accueillant de célèbres influenceurs américains qui ont été particulièrement impressionnés par la fondue épicée et aigre-douce. Le bouche-à-oreille faisant son office, la notoriété du restaurant s’est accrue et son nom s’est vite répandu. Peu importe la météo, les clients font la queue une heure avant l’ouverture pour être sûrs d’y trouver une table.

La pandémie a représenté un énorme défi pour les établissements de l’hôtellerie-restauration, mais l’enthousiasme sans faille et les efforts de Kim Lan et de son équipe ont permis à K Hotpot de résister et d’en sortir plus fort et plus connu. De nombreuses stars vietnamiennes, de passage à Denver, consacrent un moment pour s’y rendre et certains clients y dînent jusqu’à six fois par semaine !

Kim Lan est intimement persuadée que, dans l’industrie culinaire, les fondamentaux doivent être conservés tant dans les ingrédients que dans les manières de faire. En quête de perfection, elle ne cesse d’améliorer ses compétences afin de créer toujours plus de nouveaux plats fantastiques.


Vân Du/CVN