02/11/2009 03:47
Plus de 70% des diplômés du Programme de formation d'ingénieurs d'excellence au Vietnam (PFIEV) ont trouvé un emploi dont plus de 30% travaillent dans des entreprises vietnamiennes et 4% sont devenus enseignants dans des universités. Telle était l'annonce faite par le directeur du Bureau du PFIEV, Nguyên Duc Chinh, lors de la cérémonie de célébration du 10e anniversaire dudit programme tenue le 30 octobre à Hanoi.
Issu de l'engagement des gouvernements vietnamien et français en 1997, le PFIEV a pour objectifs de former des ingénieurs d'élite forts d'expériences de travail internationales, reliant la formation et la recherche scientifique à la production ; de participer à la formation des ressources humaines hautement qualifiées à la production des entreprises industrielles et au service de la société. Il a aussi pour objectif de contribuer à la modernisation des formations d'ingénieurs dans des centaines d'universités technologiques du Vietnam.

Les secteurs de formation prioritaires du programme sont : génie mécanique (aéronautique, mécatronique, production automatisée, matériaux avancés, polymères et composites), génie électrique (systèmes d'information et de communication, télécommunication, informatique industrielle, système énergétique) et génie civil (ingénierie urbaine, infrastructures de transport, ingénierie hydraulique). La durée de chaque cursus est de 5 ans. Elle est basée sur le modèle des grandes écoles d'ingénieurs françaises. Le diplôme, délivré par le ministère de l'Éducation et de la Formation vietnamien, est l'un des premiers hors Europe reconnu par la Commission des Titres d'Ingénieur française (CTI).

Les universités vietnamiennes membres du PFIEV sont les Instituts polytechniques de Hanoi, de Dà Nang et de Hô Chi Minh-Ville et l'École de génie civil de Hanoi. Les partenaires français sont l'École centrale de Paris (ECP), l'École nationale supérieure de mécatronique et d'aérotechnique de Poitiers (ENSMA Poitiers), Ponts Paris Tech (École nationale des Ponts et Chaussées-ENPC), l'École nationale supérieure de télécommunications de Bretagne (Télécom Bretagne), l'Institut polytechnique de Grenoble (Grenoble INP), l'Institut national polytechnique de Toulouse (INP Toulouse), l'Institut national des sciences appliquées de Lyon (INSA Lyon) et le Lycée Louis le Grand (LLG).

À l'issue de ses 11 promotions, le PFIEV a sélectionné 3.000 étudiants dont plus de 70% ont reçu un diplôme. Le diplôme a été reconnu par le gouvernement français pour la période 2004-2010. En mars 2010, la CTI effectuera une évaluation et une expertise sur la demande de reconnaissance des diplômes délivrés par le PFIEV pour la période 2010-2016.

Le montant total des subventions du gouvernement français issu du Fonds de solidarité prioritaire (FSP) au programme 1999-2007 s'élevait à 4 millions d'euros. Par ailleurs, les régions et écoles françaises ont apporté leur soutien pour la formation des formateurs, des étudiants en France, la documentation ainsi que les équipements… Les experts de la CTI estiment que ce soutien s'est chiffré à quelque 6 millions d'euros. Pour sa part, le gouvernement vietnamien a investi 4 milliards de dôngs dans la construction de nouveaux locaux à l'Institut polytechnique de Dà Nang, dans la restauration et la rénovation des salles de cours, laboratoires, bureaux des universités à l'Ecole de génie civil de Hanoi et des Instituts polytechniques de Hanoi et de Hô Chi Minh-Ville.

Lors de la cérémonie, le directeur du Bureau du PFIEV a présenté quelques mesures pour parfaire la qualité du programme et maintenir la qualité de recrutement. Il s'agit, entre autres, d'organiser des cours d'orientation, de renforcer la participation des entreprises à l'élaboration des objectifs, programmes de formation, enseignement, évaluation des diplômes, d'augmenter les échanges nationaux et internationaux des étudiants du PFIEV, de mobiliser les budgets de formation provenant des étudiants, de la société, du monde industriel, des contrats de formation et de recherche signés auprès des entreprises.

Les principaux repères chronologiques du PFIEV :

12 novembre 1997 : Signature du protocole d'accord entre les gouvernements vietnamiens et français sur le projet du PFIEV.

12 octobre 1999 : Cérémonie d'ouverture du projet à Dà Nang (Centre). Première promotion avec 170 étudiants.

2004 : Sortie de la première promotion et réhabilitation par la Commission des Titres d'Ingénieur (CTI) et admission par le gouvernement français des diplômes d'ingénieur du PFIEV pour la période 2004-2010.

Depuis octobre 2007 : Transfert de la gestion du PFIEV au ministère de l'Éducation et de la Formation vietnamien.



Hà Minh/CVN
(02/11/2009)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’île aux aigrettes de Chi Lang Nam à Hai Duong Située sur le lac d’An Duong, district de Thanh Miên, province de Hai Duong, l’île aux aigrettes de Chi Lang Nam est un site écotouristique abritant des milliers d’oiseaux.