06/05/2021 16:40
Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C permettrait de réduire de moitié la hausse du niveau des océans liée à la fonte des glaces au cours du siècle, selon une étude parue mercredi 5 mai dans Nature.
>>La majorité des grandes entreprises dans le monde en retard sur le climat
>>Sommet sur le climat : Biden va devoir montrer qu'il est "sérieux"
>>Le défi du changement climatique ne peut être abordé que par la coopération internationale

Prévisions de la hausse du niveau des mers selon différents scénarios d'émissions mondiales de CO2, d'après une étude parue dans Nature.
Photo : AFP/VNA/CVN

Depuis 1993, la fonte des glaces a contribué au moins de moitié à la hausse du niveau des mers et les scientifiques ont déjà averti que de vastes zones glacées en Antarctique fondent plus vite que prévu par les pires scénarios.

Une cinquantaine de scientifiques ont combiné des simulations de la fonte des couvertures glaciaires de l'Antarctique et du Groenland - qui contiennent à eux seuls assez d'eau pour élever le niveau des océans de 65 mètres - ainsi que des simulations concernant les 220.000 glaciers sur terre.

"Le niveau global des océans va continuer à augmenter", explique l'auteur principal, Tamsin Edwards, du King's College à Londres. "Mais nous pouvons réduire de moitié la contribution de la fonte des glaces si nous limitons le réchauffement climatique à 1,5°C comparé aux engagements actuels" des États, qui conduiraient à une hausse des températures autour de 3°C.

La fonte des glaces contribuerait ainsi à faire monter les océans de 13 centimètres d'ici 2100, contre 25 centimètres selon les projections actuelles. Des incertitudes demeurent toutefois concernant l'Antarctique.

"Le Groenland est très sensible aux changements atmosphérique et donc dans un monde plus chaud, il y aura plus de fonte à la surface de la couverture glaciaire", explique Sophie Nowicki, du NASA Goddard Flight Center et co-auteure de l'étude. "En Antarctique, c'est très complexe. Un monde plus chaud pourrait signifier plus de chutes de neige, mais aussi plus de fonte de la calotte glaciaire", poursuit-elle.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.