20/08/2019 11:27
>>La Chine répond aux remarques américaines sur la question de Hong Kong
>>La Chine dénonce la violence à l'aéroport de Hong Kong
>>Hong Kong: l'aéroport rouvert, Pékin muscle son discours

Le ministère chinois des Affaires étrangères a exhorté lundi 19 août les États-Unis à tenir leur parole sur la question de Hong Kong. Commentant les remarques du président américain, Donald Trump, selon lesquelles la façon dont la Chine traite la question de Hong Kong aura un impact sur les négociations commerciales entre les deux pays, le porte-parole Geng Shuang a déclaré que les affaires de Hong Kong faisaient entièrement partie des affaires intérieures de la Chine. "Le président américain a dit précédemment que +Hong Kong fait partie de la Chine+ et que cela était à notre charge. Nous espérons que la partie américaine tiendra sa parole", a indiqué M. Geng. Les manifestations et la violence à Hong Kong ont duré plus de deux mois, et l'état de droit, l'ordre social, l'économie et les moyens de subsistance des habitants, la stabilité et l'image internationale de Hong Kong ont été gravement touchés, a-t-il annoncé. Il s'avère que sans état de droit et sans ordre, la soi-disant "démocratie" et la "liberté" n'ont conduit qu'à l'anarchie et au désordre social, et ont finalement porté atteinte aux intérêts de la population, a-t-il ajouté. Selon le porte-parole, la tâche la plus urgente et la plus primordiale de Hong Kong à l'heure actuelle est de mettre fin aux émeutes et de rétablir l'ordre conformément à la loi. Il a déclaré que le gouvernement central soutenait fermement la cheffe de l'exécutif de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, Carrie Lam, dans sa gestion de la RAS, en fonction de la loi, et la police de Hong Kong dans l'application stricte de la loi, ainsi que la punition des criminels  violents en conformité avec la loi. En ce qui concerne les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis, M. Geng a annoncé que la position de la Chine était constante et claire, tout en exprimant l'espoir que la partie américaine travaillerait avec la Chine afin de mettre en œuvre le consensus atteint par les deux chefs d'État à Osaka, et de trouver une solution par le dialogue et la consultation basés sur le respect mutuel et l'égalité.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune