La Bourse de Paris garde son humeur prudente

La Bourse de Paris évoluait en légère baisse de 0,05% dans les premiers échanges vendredi 25 mars, digérant les réunions diplomatiques occidentales sur l'Ukraine et suivant le voyage du président américain Joe Biden en Pologne.

>>La Bourse de Paris termine en petite hausse de 0,36%

>>La Bourse de Paris pessimiste à l'ouverture (-1,62%)

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après une ouverture en légère hausse, l'indice CAC 40 lâchait 3,02 points à 6.552,75 points vers 09h5. La veille, il avait perdu 0,39%. "Le marché est indécis", soulignent les analystes de Saxo Banque, pointant notamment "un manque de catalyseur à la hausse".

"À court terme, il y a d'importants risques baissiers", le conflit en Ukraine menaçant l'activité économique et augmentant les risques d'une forte inflation, continuent-ils.

La place financière parisienne reste concentrée avant tout sur la crise en Ukraine, au lendemain de nouvelles sanctions annoncées par les Occidentaux contre la Russie.

Le président américain Joe Biden se rend vendredi 25 mars en Pologne à Rzeszow, une ville proche de la frontière ukrainienne, montant en première ligne de l'engagement occidental.

Économiquement, les pays du G7 et de l'Union européenne vont sanctionner toute transaction impliquant les réserves d'or de la Russie.

Un président pressenti pour Orange

Le président de l'équipementier automobile Valeo Jacques Aschenbroich, 67 ans, est pressenti pour prendre la présidence du groupe Orange, a-t-on appris vendredi 25 mars de source proche de l'entreprise, confirmant des informations de presse. Le titre restait stable, à 51,51 euros.

TF1 et M6 s'accordent avec France Télévisions

TF1 et M6 se sont engagées jeudi 24 mars, en cas de réalisation de leur projet de fusion, à racheter la participation de 33,33% de France Télévisions dans la plateforme de streaming Salto, pour 45 millions d'euros, selon un communiqué commun des trois groupes. TF1 prenait 0,62% à 8,92 euros et M6 0,92% à 17,46 euros.

Le contexte géopolitique toujours porteur pour Thalès

Le groupe de technologie et de défense Thalès était encore en tête du CAC 40, avec une hausse de 1,31% à 119,55 euros. Depuis le début de l'année, l'action a pris près de 60%, dopé par la crise en Ukraine.

Le contexte d’incertitude poussait aussi les investisseurs à se tourner vers des valeurs défensives, moins soumises aux variations de l'activité économique, comme Air Liquide (+0,79% à 158,68 euros), Pernod Ricard (+0,67% à 187,65 euros) ou Carrefour (+0,59% à 18,90 euros).


AFP/VNA/CVN