30/11/2020 15:25
Lille a manqué dimanche 29 novembre contre Saint-Étienne (1-1) l'occasion de rejoindre le Paris SG en tête de la Ligue 1, mais les Nordistes talonnent le champion de France avec seulement deux points de retard comme Lyon (3e), Monaco (4e) et Montpellier (5e).
>>Ligue 1 : Lille veut changer sa mauvaise habitude
>>L1 : le podium pour Lille et Lyon, la folie à Montpellier

Le défenseur et capitaine de Saint-Étienne, Mathieu Debuchy, dégage le ballon de la tête devant l'attaquant brésilien de Lille, Luiz Araujo, lors de leur match de L1, le 29 novembre à Saint-Etienne. Photo : AFP/VNA/CVN

Parmi les ambitieux "outsiders", seuls les Lillois n'ont pas réussi ce week-end à s'engouffrer totalement dans la brèche ouverte samedi 28 novembre par les vice-champions d'Europe, freinés par Bordeaux (2-2) dans la capitale.

Accrochés par les Verts, les Nordistes comptent désormais 23 points comme Lyon, Monaco et Montpellier, tous vainqueurs plus tôt dans la journée. Marseille (6e), après sa victoire contre Nantes samedi, compte deux points de moins que ce groupe mais peut espérer bonifier ses deux matches en retard.

Trois jours après son duel contre l'AC Milan (1-1) en Ligue Europa, le LOSC s'est fait malmener avant la pause par des Stéphanois qui restaient sur sept défaites d'affilée en championnat.

Trauco (15e) et Romain Hamouma (45e) ont ainsi chauffé les gants de Mike Maignan. Et le troisième gardien de l'équipe de France n'a rien pu faire sur le penalty de Wahbi Khazri (33e), généreusement accordé par l'arbitre.

Après la mi-temps, les Nordistes ont remis la marche avant, submergeant les Séphanois grâce notamment à Burak Yilmaz et Jonathan Ikoné. L'international français a égalisé sur un service altruiste du Turc de la poitrine (65e).

Lyon en position favorable 

Dans l'après-midi, l'Olympique lyonnais a montré un visage conquérant et serein chez lui avec une victoire nette et sans bavure contre Reims (3-0), rapidement en infériorité numérique.

Même si "on ne peut pas parler de match référence en jouant une heure à onze contre dix", "il faut continuer sur cette dynamique et regarder vers le haut", s'est félicité l'entraîneur Rudi Garcia après ce troisième succès de rang.

Cerise sur le gâteau, Moussa Dembélé a marqué son premier but cette saison sur un subtil piqué au-dessus du gardien rémois (66e) peu après son entrée en jeu. Le capitaine Memphis Depay a provoqué l'expulsion de Moreto Cassama (31e), coupable de lui avoir infligé un croche-pied volontaire, et a signé une passe décisive pour Karl Toko Ekambi (22e).

Les attaquants du PSG, le Brésilien Neymar (gauche) et le Français Kylian Mbappé, lors de leur match de L1 contre Bordeaux, le 28 novembre au Parc des Princes. Photo : AFP/VNA/CVN

Lyon aura une carte à jouer dimanche prochain 6 décembre à Metz puisque les quatre autres membres du Top-5 actuel vont s'affronter : le PSG ira à Montpellier samedi 5 décembre et Lille recevra Monaco.

Candidats crédibles au podium final, les Monégasques ont disposé de Nîmes (3-0), bien aidés par l'expulsion de Lucas Deaux en seconde période.

"Le titre ? Pas après 12 matches, nous n'en sommes pas là, non. C'est une bonne période pour nous, il faut continuer à travailler, nous sommes une jeune équipe", s'est projeté l'entraîneur Niko Kovac après la quatrième victoire consécutive de ses joueurs.

Nice s'écroule 

Montpellier s'est également invité dans la lutte pour les premières places grâce à une victoire tardive à Lorient (1-0). Le remplaçant serbe Petar Skuletic, buteur juste après son entrée en jeu, a permis aux Héraultais de compter 23 points, comme le LOSC, l'OL et Monaco.

La surprise du jour est venue de Nice où les Aiglons ont perdu des plumes face à Dijon (3-1), lanterne rouge du championnat repartie de la Côte-d'Azur avec sa première victoire de la saison.

Patrick Vieira a vu une "petite révolte" après une première période "insuffisante", mais l'entraîneur niçois n'a pas trouvé la clé pour relever le faible niveau de jeu de son équipe. "Soit on reste soudé, cohérent et on travaille pour rétablir la situation. Soit on se disperse, ce que je n'admettrai pas", a-t-il lâché.

Privé de nombreux cadres (Dante, Schneiderlin, Atal et Dolberg) pour ce match, l'OGC Nice bascule dans la seconde moitié du classement.

Comme Dijon, Angers a également bien voyagé à Lens (3-1). Des buts superbes de Mathias Pereira Lage et Stéphane Bahoken notamment ont hissé le SCO à la huitième place, à égalité avec Rennes et deux points derrière l'OM.

Brest et son double buteur Irvin Cardona sont en embuscade juste derrière après leur victoire 2-0 à Metz.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.