15/11/2021 23:28
Le Tribunal populaire de la province de Khanh Hoà (Centre) a condamné lundi 15 novembre Nguyên Tri Gioan, né en 1979, à une peine de sept ans de prison assortie d’une assignation en résidence surveillée de trois ans pour propagande contre l’État.
>>Cân Tho : un facebooker poursuivi pour propagande contre l’État
>>Un homme à Nghê An condamné à 3 ans de prison pour actes subversifs
>>Un homme poursuivi pour des posts anti-étatiques

Nguyên Tri Gioan lors de son procès à Khanh Hoà, le 15 novembre.
Photo : VNA/CVN

Nguyên Tri Gioan a été condamné pour ''production, détention, dissémination et diffusion des informations, des documents ayant un contenu opposable à l’État de la République socialiste du Vietnam'' en vertu de la clause 1 de l’Article 117 du Code pénal de 2015.

Selon l’acte d’accusation du Parquet populaire de la province de Khanh Hoà, Nguyên Tri Gioan a souvent regardé des articles et des images sur Internet dont le contenu déformait et diffamait les politiques et directives du Parti et de l’État.

En février 2018, il a créé un compte Facebook, se liant d’amitié avec de nombreux comptes Facebook de réactionnaires politiques. À partir de son compte, il a publié et partagé publiquement six articles et de nombreuses photos qu’il a faits, collectés et partagés par des facebookers pour exprimer des opinions anti-étatiques.

De plus, en juin 2018, il a participé à un grand rassemblement dans l’arrondissement de Binh Tân, à Hô Chi Minh-Ville, pour protester contre le projet de loi sur les zones économiques spéciales et a été condamné par la police du quartier de Tân Tao à une amende de 750.000 dôngs (33 USD) pour avoir rassemblé un grand nombre de personnes pour troubler la sécurité publique.

En août 2018, la police de la ville de Cam Ranh a convoqué Nguyên Tri Gioan pour des contenus répréhensibles publiés sur son compte Facebook. L’homme a reconnu ses actes et s’est engagé à supprimer lui-même les messages.

Bien qu’il n’ait ensuite publié aucun nouvel article, il a toujours maintenu son compte personnel, a maintenu le mode ouvert et n’a pas supprimé les messages comme il s’était engagé. Fin 2019, il a créé un compte Facebook supplémentaire, publiant, diffusant et partageant sept articles et photos ayant un contenu réactionnaire.

Le jury a déclaré que le comportement de Nguyên Tri Gioan était dangereux pour la société, déconcertant la population et divisant le bloc de grande union nationale, et incitant à des pensées et des actions contre l’État de la République socialiste du Vietnam.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Vinh Phuc : Tam Dao classée zone touristique nationale Tam Dao, province de Vinh Phuc (Nord), est désormais une zone touristique nationale, selon une décision du 25 janvier du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.