30/03/2020 09:06
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son ancien rival Benny Gantz ont fait état dimanche 29 mars de "progrès significatifs" dans les négociations pour la formation d'un gouvernement d'union et d'urgence, dans un contexte de crise lié au nouveau coronavirus.
>>En Israël, Gantz doit être chargé de former le prochain gouvernement
>>Troisième round électoral en Israël, décisif pour Netanyahu

Photo d'archives montrant les portraits de Benny Gantz (gauche) et de Benjamin Natanyahu, affichés à Ramat Gan, le 17 février. Photo : AFP/VNA/CVN

Benny Gantz, qui a mené trois campagnes électorales en moins d'un an contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a été élu président du Parlement jeudi 26 mars après s'être rallié, dans un retournement inattendu, au Premier ministre sortant.

Les deux hommes se sont entretenus dans la nuit de samedi 28 à dimanche 29 mars sur la mise en place d'"un gouvernement d'urgence nationale pour gérer la crise du coronavirus et les autres défis qui se posent à l'État d'Israël", ont indiqué leurs partis dans un communiqué commun.

"Des progrès significatifs ont été réalisés" et "une autre réunion se tiendra dans la journée pour parvenir à un accord final", selon ce texte du Likoud (droite) de M. Netanyahu et de la formation centriste "Bleu-Blanc" de M. Gantz.

"Bleu-Blanc", coalition créée il y a un peu plus d'un an avec pour objectif avoué de chasser du pouvoir M. Netanyahu, a d'ailleurs officiellement implosé dimanche 29 mars en fin de journée à la suite d'une décision de la Commission parlementaire sur le fonctionnement du Parlement.

Désormais, et contrairement à ce que des partis avaient eux-mêmes annoncé ces derniers jours, le groupe parlementaire mené par Benny Gantz conservera le nom "Bleu-Blanc" tandis que ses anciens associés politiques, Yaïr Lapid et Moshé Yaalon, ont fusionné leurs factions pour former le bloc Yesh Atid-Telem.

"Nous allons garder un regard vigilant sur le travail du gouvernement et créer une véritable alternative politique pour Israël", a indiqué ce parti dans un communiqué.

Vendredi 27 mars, M. Gantz a justifié sa décision en estimant que c'était "ce dont la nation avait besoin" en temps de crise sanitaire.

Plus de 3.800 cas de nouveau coronavirus ont été officiellement recensés en Israël, où 12 personnes en sont décédées.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Délivrance de l’e-visa aux citoyens de 80 pays Le gouvernement vietnamien a promulgué la Résolution N°79 modifiant la liste des pays dont les citoyens sont admissibles à une demande du visa électronique et celle des points de passage aux frontières autorisant l’application de ce type de visa.