Investissements directs étrangers : opportunités pour le Vietnam

En raison des évolutions compliquées de la situation mondiale, les investisseurs envisagent de restructurer leurs capitaux et il s’agit d’une opportunité pour le Vietnam.

>> Forum socioéconomique du Vietnam : la stabilité macroéconomique toujours en ligne de mire

>> Le patron de LEGO révèle la raison du choix du Vietnam pour construire une usine d'un milliard d'USD

Panorama du séminaire sur les investissements directs étrangers à Binh Duong (Sud), le 21 septembre.
Photo : VNA/CVN

Depuis janvier jusqu’à fin août 2022, le Vietnam a reçu un montant total des investissements directs étrangers (IDE) de 16,7 milliards d'USD, soit une baisse de 12,3% par rapport à la même période de l’année dernière.

C’est ce qu’a annoncé Dô Nhât Hoàng, directeur de l’Agence d’investissement étranger (FIA) du ministère du Plan et de l’Investissement, lors d’un séminaire tenu mercredi 21 septembre dans la province de Binh Duong (Sud).

Il a également indiqué que le décaissement avait atteint 12,8 milliards d'USD, soit une hausse de 10,5% en rythme annuel et que les investissements additionnels avaient progressé de 50,7%.

Selon Dô Nhât Hoàng, en raison des évolutions compliquées de la situation mondiale, les investisseurs envisagent de restructurer leurs capitaux et cette tendance devrait se renforcer d’ici à 2023. Il s’agit d’une opportunité pour le Vietnam, en particulier les villes et provinces du Sud, d’accueillir de grands groupes.

Dans une entreprise d'investissement direct étranger à Binh Duong (Sud).
Photo : VNA/CVN

Le directeur de l’Agence d’investissement étranger a conseillé aux localités de resserrer leurs liens afin de former un écosystème attractif pour attirer les investisseurs dans le domaine des technologies. Il est en outre important de préparer une main-d'œuvre qualifiée et des infrastructures appropriées, d’accélérer la réforme administrative, de créer des groupes de travail pour soutenir les grands projets…

Selon l'Agence d’investissement étranger, à moyen terme (de 2 à 3 ans), les groupes technologiques privilégieraient toujours le Vietnam comme lieu d'investissement ou d’extension des investissements, en particulier dans les secteurs de la fabrication et de la transformation.

Selon les prévisions, le Vietnam devrait attirer des projets sud-coréens d'électricité, d'électronique, d’industries manufacturières. Parallèlement, les domaines de la vente en gros, de la vente au détail, non manufacturiers et des industries de soutien continueraient d'attirer l'attention des investisseurs japonais.

VNA/CVN