09/05/2018 18:34
Le marché touristique est un des domaines de start-up très appréciés par les jeunes. Toutefois, afin d’obtenir du succès dans ce secteur, les entrepreneurs doivent avoir beaucoup d’expérience, une vision juste et des créations.

>>Promouvoir la formation du personnel dans le tourisme et l’hôtellerie
>>Une visite gratuite de Hanoï avec des jeunes guides vietnamiens
 

Les touristes visitent le site d'écotourisme de Thoi Son à Tiên Giang (delta du Mékong). Photo: Nam Thai/VNA/CVN


En 2014, pour seulement 20 millions de dôngs, Huynh Dang Nhât Tâm (38 ans) a fondé une agence de voyage. Après plus de 10 ans d’expérience et avec 25 milliards de dôngs d’apport, en 2016, Nhât Tâm a investi dans la construction d’une zone d’écotourisme éducative de 3 ha intitulée "Vê quê" (Retour à la campagne). Au mois d’avril, ce modèle s’est vu remettre le prix "Produit touristique original de l’année 2017" de l’Association nationale du tourisme.

"Avant de déployer cette zone d’écotourisme, nous avons examiné et segmenté les marchés et beaucoup étudié le domaine touristique et éducatif, a partagé M.Tâm. Les personnes que nous ciblons avec notre service sont les étudiants, les élèves, et les professeurs. Il s’agit d’un modèle d’alliance entre l’écotourisme et les activités parascolaires des élèves. Il les aide à acquérir des compétences de vie très utiles".

Selon le directeur général adjoint Hanoï Redtours, Nguyên Công Hoan, "Ces dernières années, malgré des difficultés économiques, le tourisme connaît encore une haute croissance". Dans la stratégie gouvernementale, le tourisme devient un des secteurs économiques clés. Donc, c’est une excellente occasion pour les jeunes qui veulent lancer leur entreprise. Chacun peut étudier et chercher un modèle touristique avec des produits originaux sur de divers territoires.

À l’ère numérique, d’après lui, il y a beaucoup de secteurs porteurs, à savoir le tourisme communautaire, la fourniture de services touristiques en ligne, les réservations d’hôtel et de billets d’avion. Avec des connaissances et de l’expérience, on va réussir sur des plus grandes parts de marché.

 

Une étudiante vietnamienne (1re ligne, centre) guide des touristes étrangers au Musée d'ethnographie du Vietnam. Photo: Thu Huong/CVN


Accumuler les expériences

Selon le directeur exécutif de transaction touristique en ligne Tripi, Trân Binh Giang, il convient de travailler dans un esprit responsable et constructif. "Nous recrutons souvent des étudiants stagiaires avec un très bon CV. Toutefois,  notamment pour le démarchage des clients, plusieurs étudiants se démotivent dès 2e jour de travail. Ils sont souvent absents avec des raisons comme +je suis malade ou encore je suis occupé, je dois aller à l’école+. Pour une start-up réussie, il faut commencer avec des travaux simples".

"À l’heure actuelle, les jeunes ne comprennent pas encore toutes les dimensions du tourisme. En effet, on ne forme pas seulement des guides, on forme des dizaines de professions. On peut être fournisseur de billets d’avion,  personnel hôtelier ou encore spécialiste en marketing", a dit M. Hoan.

D’ajoutant que "les étudiants font des stages dans des restaurants, des hôtels ou chez des voyagistes pour acquérir des expériences solides, ce qui leur permet d’être opérationnels dès leur sortie de l’école".

"Des forums sur les start-up assistent aussi les jeunes dans l’échange de connaissances avec des experts du secteur, et cultivent l’envie d’innover",  a partagé le professeur Nguyên Van Dinh, de l’Université de Hà Tinh.

Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.