08/05/2018 23:45
La productivité moyenne du travail au Vietnam est passée de 1.700 dollars par travailleur en 2006 à 2.672 dollars en 2017, selon l’Institut de recherches économiques et politiques du Vietnam (VEPR).
>>Réforme salariale pour un développement durable
>>Lancement du Mois d’action pour la sécurité et l'hygiène au travail 2018
>>Promouvoir la formation du personnel dans le tourisme et l’hôtellerie

En 2017, la productivité du travail au Vietnam a doublé par rapport aux pays à faible revenu, mais représentait seulement 50% de celle des pays à revenu intermédiaire et 18,3% de celle des pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure.

Conférence de lancement du rapport économique annuel du Vietnam 2018, à Hanoi, le 8 mai. Photo : VNA/CVN

La baisse de la productivité du travail était la cause du ralentissement de la croissance du PIB vietnamien de 2005 à 2013, a déclaré le maître de recherches-Docteur Vu Minh Khuong, de l'École de politiques publiques Lee Kuan Yew de l’Université nationale de Singapour. A l’époque au Vietnam, a-t-il précisé, la productivité de l’agriculture, de la sylviculture et de l’aquaculture a enregistré la plus faible croissance, tandis que l’industrie manufacturière a maintenu un taux modeste.

La productivité du Vietnam dans tous les secteurs n’est pas plus élevée que dans n’importe quel autre pays de l’ASEAN, même dans certains secteurs, elle est inférieure à celle du Cambodge, a observé le maître de recherches-Docteur Lê Nguyên Duc Thanh, directeur du VEPR. La productivité du travail du Vietnam en 2015 était la plus faible, se classant derrière le Cambodge dans les trois secteurs les plus importants de l’économie – l’industrie manufacturière, la construction et les transports, et l’entreposage.

Pour l’agriculture, l’électricité, l’eau, le gaz, la vente en gros, la vente au détail et la réparation, la productivité du travail au Vietnam s’est classée à l’avant-dernier rang des  pays membres de l’ASEAN, seulement devant le Cambodge. En revanche, le Vietnam a une productivité du travail plus élevée que certains pays dans trois secteurs, notamment l’exploitation minière, la finance, l’immobilier et les services de bureau. D’après le maître de recherches-Docteur Lê Vu Minh Khuong, en plus de la production, le facteur de productivité interne est très important. Les indicateurs sont élevés dans certaines industries telles que l’élevage porcin, la production alimentaire et les cultures industrielles. Cependant, la valeur est inférieure à la quantité.

Le maître de recherches-Docteur Nguyên Duc Thanh a souligné que les salaires augmentent plus vite que la productivité, ce qui affectera progressivement les résultats des entreprises. L’économiste Pham Chi Lan a déclaré que les salaires doivent être basés sur la productivité du travail. Par conséquent, il est déterminant de résoudre le problème de la productivité du travail, en particulier dans le secteur public où la productivité du travail n’est pas élevée mais où la main-d’œuvre est nombreuse.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.