Inde : 112 ouvrières hospitalisées après une fuite de gaz dans une usine

Au moins 112 ouvrières indiennes ont été hospitalisées après une fuite de gaz dans une usine de vêtements dans le Sud de l'Inde, a déclaré la police mercredi 3 août.

>>Inde : au moins 10 morts dans des intempéries dans le Kerala

>>Mort en Inde d'un homme contaminé par la variole du singe

Sur le lieu d'une fuite de gaz à Atchyutapuram, dans l'État méridional de l'Andhra Pradesh de l'Inde.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les ouvrières ont été prises de nausées et de vomissements dans une usine du district d'Atchyutapuram, dans l'État méridional de l'Andhra Pradesh, dans la nuit du 2 au 3 août.

"Les femmes sont toutes dans un état stable. Il n'y a pas de décès. Les enquêtes continuent", a déclaré un haut responsable de la police, M. Upendra, cité par l'AFP.

Un incident similaire était survenu en juin, dans la même région où 200 femmes avaient perdu connaissance à la suite d'une fuite de gaz, a rappelé la chaîne NDTV.

En 2020, au moins cinq personnes sont mortes et des centaines ont été hospitalisées à la suite d'une fuite de gaz dans une usine chimique à Visakhapatnam, ville portuaire industrielle du même État.

En 1984, l'Inde a été témoin de l'une des pires catastrophes industrielles de son histoire survenue dans une usine de pesticides à Bhopal, dans le Centre du pays.

Environ 3.500 riverains de l'usine, exploitée par Union Carbide, avaient trouvé la mort dans les jours suivant la fuite de gaz toxique.


APS/VNA/CVN