OMS
Le chevauchement des crises accélère les inégalités en matière de santé

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré lundi 1er aout que le chevauchement des crises de la COVID-19, de l'inflation et de la réduction de l'aide étrangère par les pays riches accélèrent les inégalités en matière de santé et perturbent les services sanitaires.

>>COVID-19 : l'OMS recommande la pilule de Merck sous conditions

>>OMS : les vaccins de Sinopharm et de Sinovac, partie importante de l'initiative vaccinale COVAX

>>L'OMS apprécie la lutte contre la tuberculose au Vietnam

Le
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans un discours-programme prononcé par vidéo sur le thème de "L'équité en matière de santé pour tous" lors de la 24e conférence internationale sur le sida (AIDS 2022), Tedros Adhanom Ghebreyesus a affirmé que l'inégalité croissante pourrait réduire à néant une décennie de progrès réalisés dans la lutte contre le VIH.

Dans presque tous les pays, le fossé entre les riches et les pauvres se creuse et la crise mondiale du coût de la vie fait sombrer davantage de personnes dans la pauvreté, a-t-il noté.

"L'accès aux outils de prévention, aux tests et aux traitements vitaux, qu'il s'agisse du VIH, de la COVID-19 et maintenant de la variole du singe, dépend trop souvent du hasard : l'endroit où vous êtes né, la couleur de votre peau et ce que vous gagnez", a dit le chef de l'OMS.

Il a appelé les pays donateurs à maintenir le financement de la santé mondiale.

Les dirigeants de la communauté mondiale du VIH ont averti que le monde perdait du terrain contre le VIH. Selon un rapport du Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), environ 1,5 million de nouvelles infections au VIH ont eu lieu en 2021, soit plus d'un million de plus que les objectifs mondiaux.

Le rapport de l'ONUSIDA montre également que le nombre de personnes sous traitement contre le VIH a augmenté plus lentement en 2021 qu'il ne l'a fait depuis plus de dix ans.

Plus de 9.500 participants en personne et près de 2.000 participants virtuels se sont inscrits pour assister à la conférence entièrement hybride AIDS 2022, qui se déroule du 29 juillet au 2 août à Montréal, au Canada, sur le thème "Réengager et suivre la science".


Xinhua/VNA/CVN