16/06/2021 22:42
À Hô Chi Minh-Ville, après que de nombreuses zones résidentielles et entreprises ont été placées en quarantaine, la vie des habitants est devenue difficile, notamment pour les travailleurs qui y sont reclus. Pour assurer leurs besoins, les sous-comités populaires, les syndicats des entreprises et des bienfaiteurs se sont unis pour répondre aux besoins essentiels des travailleurs isolés.
>>Le Onze national fait don de 300 millions de dôngs au Fonds de vaccins anti-COVID-19
>>Soixante-quatre nouveaux cas détectés le matin du 9 juin
>>Viettel verse 450 milliards de dôngs pour le vaccin anti-COVID-19
>>Le PM à la cérémonie de lancement du Fonds de vaccins

Les colis sont toujours désinfectés avant d’être ventilés dans les zones d’isolement, à Hô Chi Minh-Ville.

C'est l'une des principales politiques de la ville pour que personne ne soit laissé pour compte durant ce confinement.

Près de 800 travailleurs de la compagnie Vina Cooking dans la zone industrielle de Tân Binh doivent rester dans leur entreprise depuis plus d'une semaine en raison d'un cas positif au COVID-19 et afin de maintenir la production de l’entreprise. Ainsi pour rassurer les employés, en plus des efforts de l'entreprise elle-même, les autres unités et entreprises de la zone industrielle ont renforcé leur soutien pour subvenir aux nécessités des travailleurs isolés.

Trân Thiên Long, vice-président de l'Association des entreprises de Hô Chi Minh-Ville, a signalé : "Répondant à l'appel du Conseil de gestion des zones franches et industrielles, nous nous sommes associés pour fournir des produits essentiels et apporter un soutien urgent à nos collègues. Cela montre la générosité des entreprises, même si dans cette épidémie, celles-ci ont aussi leurs propres difficultés. Cet appui matériel et spirituel est très significatif en ce moment".

Phan Thanh Pho, chef du syndicat de Vina Cooking, en est reconnaissant : "Grâce à ce soutien, nous sommes plus motivés à prendre soin de la vie de nos employés pendant ce temps de quarantaine. Je remercie également les organisations et agences compétentes  pour leur aide. L'entreprise propose actuellement trois repas par jour, dont deux repas   et une collation, et offre des zones de repos avec des moustiquaires et des nattes pour que les employés soient installés confortablement."

De nombreux bienfaiteurs
pour les travailleurs en quarantaine


En cette période, l'épidémie de COVID-19 dans de nombreux quartiers de la ville a bloqué des milliers de personnes et de travailleurs, certaines perdant leur emploi.

Comprenant les préoccupations et les difficultés des travailleurs et des officiels, la confédération du travail de l’arrondissement de Tân Phu s’est rendue dans 22 lieux où des forces de première ligne contre l'épidémie et de nombreuses personnes sont placées à l’isolement. Plusieurs centaines de dons sous forme de biens et d'argent leur ont été remis.

En ce qui concerne l’épidémie, la politique de la Fédération des travailleurs de la ville vise à atténuer les difficultés des travailleurs qui sont contraints d’arrêter leurs activités en raison d'une rupture de production, d'un confinement, d'un isolement ou d'une perte d'emploi.

Ainsi, les suspensions de contrat de plus d’un mois sont éligibles à une aide mensuelle de 500.000 à 3 millions de dôngs selon les cas. Plus précisément, les travailleurs prioritaires sont ceux qui ont des revenus inférieurs à 5 millions, les femmes enceintes ou les personnes avec ou sans revenus qui ont des enfants de moins de 6 ans à charge. Les personnes souffrant de maladies graves sont aussi éligibles.

Pham Ngoc Lan, présidente de la confédération du travail de Tân Phu, a déclaré : "Notre unité s'est coordonnée avec les autorités de onze quartiers pour dresser une liste des travailleurs qui sont des cas F0, F1, F2 et qui sont dans des zones de confinement, afin que nous les aidions conformément aux directives de la Confédération municipale du travail".

Dans un esprit à la fois de développement économique et de maintien de la prévention de la pandémie, Hô Chi Minh-Ville a de nombreuses politiques pour prendre soin des travailleurs touchés par l'épidémie, les aidant à surmonter les moments difficiles.

Soutenir les forces antiépidémiques

Afin d'encourager les forces en première ligne contre l'épidémie, l'Union des jeunes communistes de Hô Chi Minh-Ville (UJCHCM) a également organisé ces derniers jours plusieurs délégations pour les encourager et leur offrir des cadeaux.

Des produits de première nécessité sont distribués aux travailleurs de la compagnie Vina Cooking.

Le week-end dernier, au point d'isolement du quartier 15, de l’arrondissement de Tân Binh, la délégation d’UJCHCM a remis des fournitures médicales et produits de première nécessité aux forces antiépidémiques.

À la proximité de l’arrondissement de Go Vâp, où la distanciation est mise en place conformément à la directive 16 sur la distanciation sociale, le travail de prévention des épidémies dans le quartier 15 (Tân Binh) est toujours assuré, de jour comme de nuit. Le lieutenant Pham Thê Hiên, de la police du quartier 15, s’est montré ému : "Ces cadeaux sont une source supplémentaire de motivation".

Nguyên Tai Luc, président du Comité populaire du quartier 15 (Tân Binh) : "Toutes les forces ici sont en service 24h/24. On y trouve la police, les milices, les gardes de rue, le personnel médical du quartier. J'espère que l’épidémie prendra fin au plus vite".

Outre dans la zone d'isolement du quartier 15, arrondissement de Tân Binh, le même jour, l'Union des jeunes communistes de Hô Chi Minh-Ville a organisé des délégations pour offrir des cadeaux et encourager les forces antiépidémiques dans 15 points de quarantaine et de confinement.

Doan Truong Quang, chef du comité d'organisation de l'UJCHCM : "Nous avons mis en place des équipes d'action rapide et active via notre site +Devenez volontaire+ pour appeler les bénévoles à participer aux travaux antiépidémiques, ainsi que pour collecter du soutien matériel pour les membres de l'UJCHCM ainsi que comme ressources sociales. Nous espérons répandre l'esprit de solidarité et unir nos forces pour que la ville mette fin à cette épidémie".

Ainsi, le combat contre le COVID-19 est sans limite. Chaque jour, le ville continue de mobiliser toutes les sources et appelle à l’esprit de partage et de solidarité des gens afin de repousser cette pandémie.
 
Texte et photos : Quang Châu/CVN
 
* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental 84/NQ-CP daté du 29 mai 2020 sur les mesures à remédier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, à doper le déblocage des investissements publics et à assurer la sécurité sociale dans le contexte de la pandémie de COVID-19.


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.