12/12/2020 16:53
Harrison Ford, 78 ans, va coiffer de nouveau l'emblématique chapeau d'Indiana Jones pour le cinquième et dernier volet des aventures de l'intrépide archéologue, attendu dans les cinémas en 2022, a annoncé officiellement Disney, ce qui réjouissait vendredi 11 décembre des milliers de fans sur les réseaux sociaux.
>>Le requin des Dents de la mer prêt à terroriser les visiteurs du futur musée des Oscars

L'acteur américain Harrison Ford, le 13 février 2020 à Hollywood.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous sommes en phase de pré-production pour le prochain et dernier épisode d'Indiana Jones. (...) Et bien sûr, Indy lui-même, Harrison Ford, sera de retour pour terminer le voyage de ce personnage de légende", a déclaré la présidente de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, lors d'une conférence organisée jeudi 10 décembre par le groupe Disney pour ses investisseurs.

Contrairement aux épisodes précédents, Steven Spielberg, initialement prévu comme réalisateur mais relégué depuis à la production, ne sera en revanche plus derrière la caméra. À la place, c'est James Mangold (Logan, Le Mans 66) qui sera aux commandes du cinquième opus de la saga, a précisé Kathleen Kennedy.

Le tournage doit débuter au printemps 2021 pour une sortie prévue en juillet 2022.

C'est en 1981 qu'Harrison Ford, déjà rendu célèbre à l'époque par son rôle de Han Solo dans Star Wars, avait endossé le rôle d'Indiana Jones dans Les aventuriers de l'arche perdue, sous la houlette de Steven Spielberg.

Succès mondial, le film avait donné lieu dans la foulée à deux autres épisodes tout aussi populaires, Indiana Jones et le Temple maudit en 1984 et Indiana Jones et la dernière croisade en 1989, avec le défunt Sean Connery dans le rôle du père de l'archéologue.

Un quatrième volet, Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal, succès financier mais reçu fraîchement par la critique et une partie des fans de la première heure, était sorti en 2008, toujours avec Harrison Ford.

Disney avait annoncé dès 2016 la suite et fin des aventures d'Indy avec une sortie initialement prévue pour 2019, mais le projet a accumulé les retards en raison de divergences entre les producteurs, les scénaristes et Steven Spielberg, puis plus récemment la pandémie de COVID-19 qui a bouleversé le calendrier des grosses productions hollywoodiennes.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.