21/06/2022 11:20
Surnommé "la terre aux centaines de métiers traditionnels", Hanoï dispose du plus grand nombre de villages de métiers du Vietnam. Ces derniers contribuent un chiffre d’affaires notable à la croissance économique municipale. 
>>À Hanoï, la culture des kumquats et pêchers est en pleine effervescence
>>Exposition à Hanoï sur six vieux villages de caractère

Décoration d'une vase dans le village de céramique de Bat Tràng, en banlieue de Hanoï.

Entre 2020 et 2021, l’épidémie de COVID-19 a influencé grandement sur la production des villages de métiers de Hanoï. Pour la relance du secteur, la capitale a ainsi mis en place certaines mesures.

Étant la capitale socio-économique du Vietnam, Hanoï est connue pour ses mille ans d’histoire et pour sa culture haute en couleurs dont les villages d’artisanat. Il s’agit notamment de la céramique de Bat Tràng, l’orfèvrerie de Dinh Công, la laque poncée de Hà Thai et la broderie de Quât Dông, entre autres. Parmi plus de 5.000 villages de métiers du pays, Hanoï en compte 1.350 dont plus de 300 reconnus pour leur activité traditionnelle.

Malheureusement, à la fin de 2021, du fait de la pandémie, environ 544 villages ont arrêté leur production. Pendant deux ans les activités de plusieurs villages ont ainsi stagné, notamment dans les villages où le tourisme se développe. La plupart des ateliers continuent de faire face aujourd’hui à des difficultés concernant les matières premières, ressources humaines, capitaux financiers et débouchés des produits…

La commune de Liên Hà, dans le district de Dan Phuong, Hanoï, tient sa réputation grâce à la menuiserie et ses produits de décor bois. En temps normal, elle est très animée et accueille des clients en provenance de tout le pays. Selon le président du Comité populaire de la commune, Nguyên Quang Luc, la menuiserie a créé plus de 90% d’emplois à la faveur des travailleurs de Liên Hà et 4.000 emplois en dehors de la commune. La rémunération moyenne atteint environ 75 millions de dôngs/personne/an.

L’épidémie a toutefois jeté un voile de silence sur la commune, les ateliers ont fermés leurs portes et la production s’est arrêtée afin de respecter les règlements de lutte contre le COVID-19.

Dysfonctionnement dû à l’épidémie

Le métier de broderie au village de Cô Chât, district de Thuong Tin, Hanoï. 

Avant l’épidémie, le chiffre d’affaires total des 300 villages de métier pouvait atteindre plus de 20.000 milliards de dôngs par an dont notamment le village de Son Dong (spécialisé dans la fabrication des objets en bois réservés au culte), avec plus de 2.800 milliards de dôngs et le village de La Phù (spécialisé dans la confiserie et le textile-habillement), avec plus de 1.300 milliards de dôngs.

Mais depuis que la pandémie s’est déclenchée, le revenu des habitants a considérablement diminué. Plusieurs établissements de fabrication de produits artisanaux n’ont pas pu reprendre leurs activités en raison du manque de nouvelles commandes. Face à ces difficultés, les autorités municipales ont mis en place des mesures dont notamment la promotion et l’exposition de l’artisanat et ses produits dans le pays et à l’étranger et la formation professionnelle, afin d’aider les villages à mieux se relancer.

En 2022, le Comité populaire municipal construira et publiera les politiques de développement des métiers ruraux et des villages de métier à Hanoï pour la période 2021-2025.

Festival de la cuisine et du tourisme des villages de métier de Hanoï

Fin mai 2022, le Festival de la cuisine et du tourisme des villages de métier de Hanoï a été organisé. Il a présenté au public les produits culinaires et artisanaux des villages de métiers de la capitale tels que le village de la soie de Van Phuc, la céramique de Bat Tràng, la laque poncée de Ha Thai, la vannerie de Phu Vinh ou encore la fabrication de to he (figurines en pâte) de Xuân La…

Dans le cadre de l'événement, les spectateurs ont pu découvrir l’histoire, les étapes de production manuelle de chaque produit et ont même eu l’occasion de mettre la main à la pâte sous la direction des artisans.

Le Festival "contribue à mettre en valeur les traits culturels traditionnels du pays ainsi qu’à promouvoir les villages de métiers aux touristes étrangers", a déclaré la vice-directrice du Centre de promotion de l’investissement du commerce et du tourisme de Hanoï, Nguyên Thi Mai Anh.

Texte et photos : My Anh-VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Saigontourist, principal artisan du Le président du Conseil des membres de Saigontourist, Pham Huy Binh, a demandé à ses cadres et employés de tout mettre en œuvre pour relancer l’industrie touristique et développer l’économie nationale.