Hanoï : l’estampe populaire de Kim Hoàng mise à l’honneur

Le livre L’estampe folklorique de Kim Hoàng a été présenté mardi après-midi 9 août au Musée des beaux-arts du Vietnam à Hanoï. Son auteur est la collectionneuse d’estampes et directrice du Musée de la céramique de Hanoï, Nguyên Thi Thu Hoà.

>>Les estampes populaires de Kim Hoàng

>>Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

L’auteure du livre et directrice du Musée de la céramique de Hanoï, Nguyên Thi Thu Hoà, lors de l’événement, le 9 août à Hanoï.

L’ouvrage est un fruit d’un partenariat entre la Maison d’édition Thê Gioi (Monde) et le Musée de la céramique de Hanoï. D’environ 300 pages, il comprend quatre chapitres : l’Histoire de l’estampe de Kim Hoàng, le projet de restauration, les matières de production et la peinture folklorique de Kim Hoàng.

La collectionneuse et directrice du Musée de la céramique de Hanoï, Nguyên Thi Thu Hoà, regrettait la perte de la lignée d’estampe populaire de Kim Hoàng, et a décidé de la faire revivre. Ce livre fait partie de son projet "Faire revivre les estampes populaires de Kim Hoàng".

Couverture du livre "L’estampe folklorique de Kim Hoàng" de Nguyên Thi Thu Hoà.

Lancé en 2016, ce projet a réuni de nombreux artistes et collectionneurs de peintures folkloriques vietnamiennes, peintres, chercheurs culturels, photographes ainsi que des habitants du village de Kim Hoàng.

Promouvoir la culture folklorique

"Après plus de 70 ans d’agonie, la peinture de Kim Hoàng est en train de renaître. Six années auront été nécessaire pour restaurer une lignée d’estampe populaire. Et j'espère qu'avec les efforts de l'artiste Dào Dinh Chung qui est villageois de Kim Hoàng, la conservation de cette art deviendra une réalité", a partagé Mme Hoà.

Le livre rend hommage à l'ancêtre du village artisanal de Kim Hoàng et aux vieux artisans. Il affirme l’importance des estampes de Kim Hoàng dans le développement général des peintures folkloriques vietnamiennes, contribuant à préserver et à promouvoir la culture nationale.

Les peintures folkloriques de Kim Hoàng étaient utilisées comme décoration pour le Nouvel An lunaire. Kim Hoàng est un des villages de la commune de Vân Canh, à l’est du district de Hoài Duc, à environ 15 km du centre-ville de Hanoï. C’est le berceau des estampes sur papier rouge, un des arts populaires autrefois réputées du delta du fleuve Rouge.


Texte et photos : Hoàng Phuong/CVN