Fifagate : 201 millions d'USD de dédommagement pour la fondation FIFA

Le ministère américain de la Justice a accordé à la fondation FIFA 201 millions d'USD (171 millions d'euros) de dédommagement au titre des malversations commises par d’anciens dirigeants du football mondial, a annoncé mardi 24 août la Fédération internationale de football (FIFA).

>>FIFA : Blatter entendu dans l'enquête visant Infantino

>>Fifagate : le procureur général suisse visé par une procédure de révocation

Le siége de la Fédération interlationale de football association (FIFA), le 20 juillet 2015 à Zurich.
Photo : AFP/VNA/CVN

Cette indemnisation solde pour l'essentiel le volet américain du "Fifagate" qui a éclaté en mai 2015 avec l'arrestation spectaculaire de sept dirigeants du foot mondial à Zurich et qui a conduit quelques mois plus tard au départ de Sepp Blatter, président de la FIFA depuis 1998.

"Ces fonds ont été prélevés sur les comptes bancaires des officiels impliqués et poursuivis pour des faits de corruption", a expliqué dans son communiqué la FIFA, en précisant que cette somme servira à financer "les projets footballistiques ayant une incidence communautaire positive à l’échelle mondiale".

"Je me réjouis de constater que l’argent dont le football avait été illégalement spolié lui revient aujourd’hui pour être utilisé à bon escient, comme cela aurait toujours dû être le cas", s'est félicité le président de la FIFA, Gianni Infantino, cité dans le communiqué.

L'affaire concernait un système de pots-de-vin et de "racket" organisé par des responsables du football en Amérique du Sud et Amérique centrale, en échange de l'attribution des droits de diffusion TV de compétitions, dont la Copa America.

Instruit aux États-Unis, le "Fifagate" a notamment abouti à la condamnation à neuf ans de prison du Paraguayen Juan Angel Napout, ancien président de la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) et à quatre ans de prison du Brésilien José Maria Marin, ex-dirigeant de la Fédération brésilienne.


AFP/VNA/CVN

back to top