04/12/2021 12:00
L'octroi de prêts à taux préférentiel aux ouvriers et l'organisation de foires de l’emploi sont certaines des mesures appliquées actuellement par les provinces montagneuses du Nord pour améliorer sur place la vie de leurs travailleurs.
>>Le marché du travail se réveille après le déconfinement
>>Remédier aux pénuries de main-d’œuvre pour la reprise économique

Lors de la Semaine de l'emploi en faveur des travailleurs touchés par le COVID-19, organisée en août 2021 à Lai Châu.
Photo : VNA/CVN

En raison des restrictions de déplacement entre localités pour freiner la flambée de COVID-19, de nombreux travailleurs sont tombés au chômage, surtout ceux issus de minorités ethniques dans les provinces montagneuses du Nord. Face à cette situation, les services du travail de ces dernières se sont coordonnés avec les autorités locales pour proposer de nombreuses mesures afin de leur créer des emplois. 

Organiser des foires de l’emploi

Auparavant, Giàng Seo Pao, 31 ans, de l’ethnie H’mông, originaire de Ta Ngai Chô, une commune du district montagneux de Muong Khuong de la province de Lào Cai, se rendait régulièrement dans d’autres localités pour gagner sa vie en faisant des travaux simples. Il recevait chaque jour 300.000 dôngs, sans compter les repas gratuits. 

"Mon travail était très dur, mais je n’avais pas d’autre choix", partage-t-il. Mais en raison de la crise du coronavirus, Pao doit rester dans son village d’origine depuis mars. Il a décidé de travailler à nouveau dans les champs et d’élever du bétail.

Lorsque le personnel du Centre de placement de Lào Cai s’est rendu dans sa commune pour recruter des travailleurs, Pao et cinq autres jeunes se sont inscrits et ont été embauchés dans une entreprise de fabrication de machines de bureau dans la province de Hai Duong.

Le jeune homme a reçu, en août, 8 millions de dôngs de salaire lors du premier mois et 9,7 millions en septembre. Voyant que le travail n’était pas dur et que le revenu était stable, il a demandé à sa femme de travailler avec lui.

Selon Giàng Sin Phu, secrétaire du Comité du Parti de la commune de Ta Ngai Chô, en raison de la vie difficile, beaucoup de villageois sont partis travailler ailleurs. Afin de les aider à trouver des emplois dans leur province ou dans celles à proximité en ces temps difficiles, les autorités locales ont demandé au Centre de placement provincial d’organiser des foires de l’emploi. "Lors de la première édition en juillet, six travailleurs ont trouvé un emploi le jour même et 70 autres en août et septembre", informe Giàng Sin Phu.

Depuis le début de l’année, la province de Lào Cai a vu plus de 4.000 travailleurs migrants dans le Nord rentrer dans leur localité d’origine, s’ajoutant aux milliers d’autres revenus de diverses provinces du Sud. Ce qui a exercé une forte pression sur les emplois et les revenus.

D’après Truong Hông Truong, directeur du Centre de placement provincial, depuis début 2020, environ 700 personnes ont trouvé un emploi grâce à l’organisation d’une soixantaine de foires de l’emploi, dont 65% appartenant à différentes ethnies minoritaires. Leur revenu mensuel se situe aujourd’hui entre 7 et 8 millions de dôngs. En plus des opportunités dans les entreprises implantées dans la province, de nombreux postes sont également proposés dans de grandes sociétés d’autres localités. 

La même situation peut se vérifier pour la province voisine de Lai Châu, où le district de Than Uyên est celui qui a le plus grand nombre de travailleurs migrant dans d’autres localités, avec 1.330 personnes. Ils sont eux aussi retournés dans leur village natal, provoquant des problèmes en matière d’emploi.  

Trân Quang Chiên, vice-président du Comité populaire de Than Uyên, informe que le district a demandé à ses communes d’examiner la situation de la main-d’œuvre existante et le nombre de travailleurs touchés par l’épidémie pour les présenter à la Semaine du travail organisée par la province. Depuis le début de l’année, plus de 1.200 travailleurs ont retrouvé un emploi.

Apporter de nouvelles compétences

De nombreux ouvriers issus de minorités ethniques travaillent dans la Compagnie de fabrication de planches pour l’exportation de Bao Yên, province de Lào Cai.
Photo : ND/CVN

Afin de créer des emplois de façon durable, notamment pour les minorités ethniques, les autorités reconnaissent qu’il est nécessaire d’améliorer la formation professionnelle et les activités de placement.

Dinh Van Tho, directeur adjoint du Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de la province de Lào Cai, indique qu’afin d’attirer des travailleurs aux cours d’apprentissage, les établissements de formation professionnelle envoient leurs enseignants dans chaque village ou commune pour recruter et organiser des cours sur place.

En dehors des travaux dits traditionnels comme la plantation et l’exploitation des forêts ou la transformation des produits sylvicoles, de nouvelles formations apparaissent dans le secteur du tourisme communautaire et de la construction par exemple.

En outre, la province renforce l’envoi dans les dix communes les plus démunies d’experts dans l’agriculture, la sylviculture et le développement de la production. Elle a aussi élaboré des politiques et mécanismes spécifiques en faveur des travailleurs démunis. Notamment, elle accorde des prêts à taux préférentiel aux entreprises, coopératives, établissements et foyers de production pour qu’ils puissent étendre leurs activités en créant plus d’emplois.

Quant à Yên Bai, le directeur adjoint de son Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales, Lê Van Luong, fait savoir que cette province s’est coordonnée avec des entreprises réputées dans ou hors de la localité afin d’organiser des programmes de conseil et de recrutement, notamment pour les travailleurs des minorités ethniques vivant dans des régions montagneuses et reculées.
Huong Linh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopérer pour promouvoir la transformation numérique dans le tourisme Le Centre de promotion du tourisme de Dà Nang et la Sarl Klook Travel Vietnam ont signé le 21 janvier un accord pour renforcer la coopération et accélérer la communication pour promouvoir le tourisme local.