16/06/2021 00:05
Le directeur du Centre pour la conservation de la faune au Vietnam (Save Vietnam's Wildlife - SVW), Nguyên Van Thai, figure parmi les six personnes dans le monde honorées par le prestigieux Prix Goldman 2021 (Goldman Environmental Prize 2021), a-t-on appris le 15 juin dudit centre.

>>Un centre pour préserver les carnivores et les pangolins
>>Sauvetage de 63 pangolins par le centre Save Vietnam’s Wildlife
>>Remise en liberté de 35 pangolins de Malaisie au Parc national Cat Tiên
 

Le directeur du Centre pour la conservation de la faune au Vietnam, Nguyên Van Thai.
Photo : SVW/CVN 

Le directeur du Centre pour la conservation de la faune au Vietnam (Save Vietnam's Wildlife - SVW), Nguyên Van Thai, devient le premier écologiste vietnamien qui s’est vu attribué ce prix considéré comme le Nobel de l’environnement. Il est le deuxième citoyen vietnamien à recevoir ce prix dans l'histoire de plus de 30 ans du Prix Goldman.

C’est une reconnaissance pour les contributions et efforts incessants de M. Thai ainsi que du centre SVW au cours des sept dernières années dans le domaine de la conservation de la faune.

M. Thai est le fondateur du centre SVW. Avec son équipe, il a sauvé plus de 1.500 pangolins ; coordonné avec les gardes forestiers pour confisquer et retirer plus de 9.700 pièges à animaux et de nombreux camps illégaux,   arrêter de nombreux braconniers. Il a également organisé des programmes pour sensibiliser les Vietnamiens à l'importance de la conservation de la faune. Il est l'auteur de nombreux ouvrages de recherche, a assisté à des conférences internationales et a développé les premiers protocoles sur la surveillance et la réhabilitation des pangolins au Vietnam.

En 2020, le prix Goldman a été décerné à plus de 200 personnes, dont 87 femmes, de plus de 90 pays à travers le monde.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.