El buen patron remporte le prix Goya du meilleur film espagnol

El buen patron, une tragicomédie grinçante sur le capitalisme signée Fernando Leon de Aranoa, a remporté samedi 12 février le prix Goya du meilleur film espagnol.

>>Le film mexicain Roma distingué aux Goyas, en attendant les Oscars

>>Le film français Intouchables, Goya du meilleur film européen

Le réalisateur Fernando Leon de Aranoa reçoit un des six prix Goya pour son film "El buen patron", le 12 février à Valence (Espagne).

Grand favori des Goya, considérés comme les Oscars du cinéma espagnol, El buen patron (Le bon patron) a raflé au total six récompenses dont celles du meilleur réalisateur, du meilleur acteur (Javier Bardem) et du meilleur scénario.

Le film raconte l'histoire de Basculas Blanco, entreprise provinciale gérée par Julio Blanco, un petit patron envahissant, toxique et prêt à tout pour atteindre ses objectifs, incarné par Javier Bardem.

C'est la deuxième fois que Leon de Aranoa, un ancien scénariste de 53 ans devenu réalisateur sur le tard, remporte le Goya du meilleur film, après Los lunes al sol (Les lundis au soleil) en 2002.

Los lunes al sol avait déjà valu à Javier Bardem d'être couronné du prix du meilleur acteur. À 52 ans, Bardem est le comédien espagnol le plus primé de l'histoire et un des deux seuls à avoir reçu un Oscar.

El buen patron avait été nominé 20 fois pour les Goya, un record.

Lors de la cérémonie de remise des prix à Valence (Est), Blanca Portillo, pour sa part, a été récompensée avec le Goya de la meilleure actrice pour son rôle de veuve d'une victime de l'organisation séparatiste basque ETA dans Maixabel, d'Iciar Bollain.

L'actrice espagnole de 58 ans avait reçu l'an dernier à Cannes le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans Volver, de Pedro Almodovar.

AFP/VNA/CVN

back to top