29/03/2020 18:02
De tous les sites classés au patrimoine national que recèle le delta du fleuve Rouge, le village de Duong Lâm est l’un de ceux qui marquent les esprits, ne serait-ce qu’en vertu de son architecture et de son aspect d’image d’estampe. Il faut dire aussi que ses habitants s’emploient à protéger l’environnement, ce qui lui donne un charme supplémentaire.
>>Hanoï développe l'industrie sans fumée
>>La double casquette des artisans de Duong Lâm
>>Un village de caractère en quête de valorisation

À l'entrée du village de Duong Lâm. 
Photo: VNA/CVN

C’est à Duong Lâm que sont nés Ngô Quyên et Phùng Hung, deux souverains qui ont marqué l’Histoire du Vietnam. De nos jours, le village abrite une centaine de maisons traditionnelles et une cinquantaine de vestiges : une maison communale, des temples, des pagodes, des puits…

La maison la plus ancienne et la plus remarquable appartient à Nguyên Van Hùng. Cachée derrière un portail bas et étroit construit en pierres de latérite et une  pergola fleurie, cette demeure vieille de 400 ans possède 5 travées et autant de colonnades en bois, auxquelles il faut ajouter une grande cour. Quant au maître de céans, Nguyên Van Hùng donc, il est l’héritier de 11 générations. Aujourd’hui, il s’intéresse plus particulièrement au traitement des déchets: il y va de la préservation de son patrimoine comme du développement du tourisme.   

"Depuis que Duong Lâm s’est lancé dans le tourisme, la compagnie des services d’intérêt public enlève les ordures tous les matins, de façon à assurer la propreté du village.Tout ce que les villageois ont à faire, c’est déposer leurs sacs de déchets devant les portails", nous dit-il.

La maison de Duong Thi Lan est aussi une destination touristique très prisée. Construite il y a  quatre siècles par le mandarin Dô Doan Chinh, elle comporte 3 travées. Le seuil de la porte d’entrée est légèrement surélevé : signe d’appartenance à une certaine élite sociale. Chaque jour, Duong Thi Lan accueille une cinquantaine de visiteurs. Elle propose aussi des chambres d’hôte pour permettre aux touristes de prolonger leur séjour au vert. Désireuse d’apporter son soutien au personnel de la compagnie des services d’intérêt public, elle et les autres membres de l’Union des femmes de la commune s’engagent à protéger l’environnement.

"Notre action vise d’abord les villageois, que nous incitons à ne pas utiliser de plastique à usage unique. Mais les touristes aussi sont bien entendu dans notre viseur", nous confie-t-elle. 

Le tourisme durable, une nouvelle manière de voyager

De manière générale, les acteurs du tourisme local se réjouissent de voir que l’environnement est bien protégé, en particulier aux abords des sites les plus visités.

"Pour les touristes, il est clair que Duong Lâm a su préserver son authenticité, que l’on y retrouve tous les traits d’un village rural à l’ancienne. Nous les appelons en tout cas à se montrer très respectueux de l’environnement", nous déclare Ha Thi Thu Huong, une guide.    

Duong Lâm accueille chaque année environ 50 mille touristes. Les autorités locales ont demandé aux foyers qui se sont reconvertis dans le tourisme de prendre de réels engagements en matière de protection environnementale, comme nous l’explique Nguyen Trong An, le chef adjoint du comité de gestion de Duong Lâm.

"Nous essayons de faire comprendre aux villageois que protéger l’environnement du village, c’est pour s’assurer un environnement sain, susceptible d’attirer les touristes", nous indique-t-il.

Les touristes, eux, ont visiblement bien reçu le message, puisqu’ils sont toujours plus nombreux à succomber aux charmes de Duong Lâm.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.