Du nouveau sur l’‘entreprise des hautes technologies'

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung vient de prendre une décision fixant les critères de qualification d’une entreprise des hautes technologies.

>>Hô Chi Minh-Ville se prépare à une vague d'investissement sud-coréen

>>La structure de l’investissement répond aux besoins de développement

Est telle une entreprise qui répond aux critères de l’article 75 de la loi sur l’investissement et à trois autres, dont le plus important concerne la recherche et développement (R & D).

Les entreprises des hautes technologies doivent disposer d’au moins 15 licenciés chargés de R&D. Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Le premier de trois critères porte sur la participation des produits technologiques aux des bénéfices nets de l’entreprise, laquelle doit être de 70% au moins.
Le deuxième concerne l’investissement dans la R&D au Vietnam qui doit représenter, pour les petites et moyennes entreprises, au moins 1% des bénéfices nets, et pour les entreprises au capital social de plus de 100 milliards de dôngs et employant plus de 300 personnes, 0,5%.
Le troisième est relatif à la qualification du personnel chargé de R&D, les employés titulaires d’une licence ou de diplômes supérieurs doivent représenter 5 % de la masse salariale des petites et moyennes entreprises, et 2,5% de celle des entreprises au capital de plus de 100 milliards de dôngs et employant plus de 300 personnes, dont quinze licenciés au minimum chargés de R&D.
Par ailleurs, selon l’article 75 de la loi sur l’investissement, les entreprises des hautes technologies doivent répondre à plusieurs autres critères. Elles doivent notamment fabriquer des produits des hautes technologies bénéficiant de politiques prioritaire dans la conception et la production, appliquer des procédés et des mesures pour protéger l’environnement, économiser de l’énergie dans la production, s’assurer que leurs produits sont aux normes vietnamiennes et, au cas où il n’en existerait pas, à celles de l’organisation internationale spécialisée dans le secteur correspondant.

Mai Quynh/CVN

back to top