Deux jeunes français très volontaires

Yves Paugam est étudiant et Paul Jegou est chef cuisinier en France. Ils ont décidé de partir tous les deux pendant huit mois à la découverte de l’Asie du Sud-Est, pour un voyage extraordinaire. Récit.

Yves Paugam et Paul Jegou donnant un cours dans une classe de français de 10e, à Vinh.

«On voulait faire quelques actions, prendre aussi le temps pour voyager, voir le pays. On voulait aussi faire des rencontres, apprendre à connaître les gens», fait savoir Yves Paugam.

Au Vietnam, par le biais de l’Association Côtes-d’Armor Vietnam, les deux jeunes français ont rapidement lancé leurs activités de volontariat au lycée Phan Bôi Châu, dans la ville de Vinh, province de Nghê An (Centre). Au début, ils donnaient des cours de français, avant de réaliser un projet sur le développement durable avec des élèves.

Joindre l’utile à l’agréable

Yves Paugam et Paul Jegou ont donné des cours de français pour les élèves de la classe de français de 10e via un projet sur le développement durable. À chaque séance, ils ont pris la majeure partie du temps de parole pour aider les élèves à comprendre ce thème en profondeur. En plus de leur donner la définition de la notion de «développement durable», ils ont parlé des méthodes pour y parvenir, avec pour finalité la réalisation d’un exposé.

Une de leurs activités consistait en la réalisation d’une pièce de théâtre avec les élèves. Le scénario, l’intrigue, les dialogues, les accessoires, rien n’a été laissé au hasard. Et cela n’a pas été pour déplaire aux élèves, ravis de faire part de leurs idées pour faire progresser la pièce. «Les cours de Paul et Yves sont très efficaces et utiles. Avec ces volontaires du projet +développement durable+, nous aidons les familles en difficulté, jouons une pièce de théâtre. Nous faisons aussi des posters et réalisons des reportages dans la rue. Paul et Yves nous donnent leurs instructions avec un grand enthousiasme», a partagé Trân Thi Thuy Linh, élève de la classe de 10e de français.

Selon Dâu Van Mùi, directeur du lycée Phan Bôi Châu, chaque année, son établissement accueille des volontaires francophones. Les supérieurs hiérarchiques font tout pour faciliter leur travail afin de permettre aux élèves d’approcher de nouvelles méthodes d’apprentissage. Grâce à ces séances, les élèves améliorent leurs capacités d’écoute et leurs compétences langagières orales, tout en acquérant des savoirs sur la société. «Le rôle de ces volontaires est très important. Ils aident les élèves à améliorer leurs connaissances sur la civilisation française et la société de ce pays. Leurs contributions sont très efficaces et ils captivent l’attention des élèves», souligne Dâu Van Mùi.

Paul et Yves sont également partis à la découverte des différentes régions du Vietnam.

Ces deux jeunes français, au début, pensaient passer un mois au Vietnam, mais ils sont restés un deuxième mois. «On a visité le Vietnam. On a acheté deux motos et visité les hauts plateaux du Centre ainsi que de très beaux villages. On est très content», raconte Yves Paugam. Mais le plus intéressant a été de travailler avec des élèves du lycée Phan Bôi Châu.

«Travailler avec ces élèves, qui sont très amusants, nous a permis de rencontrer la culture vietnamienne. Les élèves sont jeunes et dynamiques, ça permet donc de faire un super projet. Ce sont des enfants enthousiastes, toujours volontaires, sympas aussi», partage Paul Jegou.

Des souvenirs inoubliables

En seulement un peu plus d’un mois au Vietnam, Paul et Yves ont pu se faire beaucoup d’amis. Outre les cours de français, plusieurs lycéens de Vinh les ont consultés afin de concrétiser leur rêve de faire des études en France. Consultations que les deux acolytes ont données avec un plaisir non dissimulé, prodiguant aux élèves des conseils sur la façon de rédiger une lettre de motivation et les préparatifs nécessaires à la vie en France.

«Pendant un mois, les volontaires m’ont aidé à faire des activités concrètes. Je suis très heureux. Ils m’ont enseigné leurs méthodes, notamment le travail en groupe, la création d’une pièce de théâtre et des accessoires», raconte Hô Lê Huy, élève de la classe de 10e de français

Outre les activités scolaires, Paul et Yves sont partis à la découverte des différentes régions du Vietnam. À chaque étape, ils se rendaient au marché du coin, le meilleur endroit, selon eux, pour découvrir la gastronomie locale et la vie des habitants. «La vie à Vinh m’a surpris. Je pensais que c’était une ville reculée, or la vie y est aussi développée que dans les pays occidentaux. J’ai trouvé les gens très sympathiques, adorables. C’est très agréable d’y vivre. Tout le monde dit +Bonjour+. C’est vraiment convivial», a confié Paul.

Les deux compères sont restés un mois de plus au Vietnam, avant de partir pour d’autres contrées d’Asie du Sud-Est, où ils auront mené également des activités de volontariat. Une chose est sûre, de leur propre aveu, ils auront gardé des souvenirs impérissables de leur séjour au Vietnam. Et de toute façon, pas d’inquiétude, puisque ce n’était qu’un «au revoir».

Texte et photos : Tùng Chi/CVN

back to top