28/01/2020 07:46
Après une année d’études et de travail, les Vietnamiens bénéficieront de jours de congé pour le Nouvel An lunaire. Au lieu de rester chez eux, nombreux sont ceux qui choisissent de partir. Une tendance qui s’affirme.
>>Tendances touristiques en 2020
>>Où partir ce printemps : les destinations à découvrir

Bauhinies en fleurs dans les montagnes du Nord à l’occasion du Nouvel An lunaire.
Photo : Thành Dat/VNA/CVN

De nombreuses personnes décident de voyager pour admirer de beaux paysages et découvrir les coutumes d’accueil du Nouvel An lunaire des habitants d’autres régions du pays. Voici quelques options qui vous aideront à profiter des vacances du Têt traditionnel du Rat 2020.

Admirer les fleurs des montagnes du Nord

Lors du Nouvel An lunaire dans le Nord, il fait souvent froid. C’est le moment de la floraison des pêchers, abricotiers blancs et bauhinies... Les jeunes familles profiteront des premiers jours de l’année pour se rendre dans les champs de fleurs de la région montagneuse du Nord-Ouest et y prendre de belles photos.

Se rendre à Diên Biên Phu (province de Diên Biên) en passant par Son La pour se baigner dans des sources d’eau minérale naturelle chaude est une attraction des plus prisées. Sa Pa, province de Lào Cai, reste aussi une autre destination de prédilection des touristes. Vous pourrez venir dans le district de Van Bàn où vivent les ethnies Thai et Tày. Les visiteurs sont aussi conviés à participer à différents jeux populaires traditionnels, dont le lancer de boules d’étoffe. Ils se réjouiront des danses traditionnelles exécutées par de ravissantes jeunes filles d’ethnies minoritaires ou de la découverte de la fête de descente aux champs des Tày.

Ces provinces seront certainement une destination idéale si vous n’avez pas peur du froid et aimez les fleurs de montagne.

Pèlerinage bouddhique

La pagode est un lieu très sacré dans la vie spirituelle des Vietnamiens. Depuis longtemps, s’y rendre est une activité culturelle immanquable, une belle coutume des Vietnamiens les premiers jours du Têt.

Ils vont à la pagode pour diverses raisons : prières pour la richesse, la paix, la chance en amour, la santé pour soi et ses proches. Il y a aussi ceux qui y vont seulement pour se ressourcer et oublier les peines et les préoccupations de la vie quotidienne.

À travers les zones patrimoniales

Le Nord abrite les pagodes Yên Tu (Quang Ninh) et Bai Dinh (Ninh Binh). Le Centre, Thiên Mu (Huê) et Linh Ung (Dà Nang). Le Sud, Buu Long (Hô Chi Minh-Ville), Nui Bà Den (Tây Ninh)... Les pagodes Buu Long et Trân Quôc (Hanoï) figurent parmi les dix plus belles du monde, élues par le célèbre site de voyage National Geographic.

Pèlerins à la pagode de Bai Dinh (province de Ninh Binh, Nord) lors du Têt.

Photo : Duc Phuong/VNA/CVN

Le pèlerinage dans les pagodes et autres édifices bouddhiques permet de promouvoir les sites, les valeurs morales et la culture originale du bouddhisme, une religion fortement ancrée au Vietnam. Vous pourrez y contempler des objets précieux et enrichir vos connaissances.

Vous aurez, comme autre choix, l’occasion de visiter les zones touristiques culturelles et patrimoniales. Au Centre, la ville de Huê est une destination paisible. L’ancienne cité de Hôi An (Quang Nam) a été élue meilleure ville du monde en 2019 par le magazine Travel and Leisure.

Au Nord, vous pourrez visiter le Vieux quartier de Hanoï. Ses 36 rues et corporations de jadis, ses maisons anciennes sont vues comme le cœur de la capitale, témoins immuables d’un passé riche en histoire. Le quartier est devenu l’une des destinations préférées des Hanoïens comme des visiteurs étrangers.

Faites donc un tour dans cet espace pour mieux comprendre la vie de Hanoï, ressentir son pouls et découvrir sa culture à travers des scènes folkloriques, sans oublier sa gastronomie diversifiée.

Pour les amoureux de Hanoï, le lac de l’Épée restituée est vraisemblablement le lieu le plus romantique de la capitale. La  tour de la Tortue en son centre, le pont rouge Thê Huc, le temple Ngoc Son… sont tout autant de sites impressionnants. 

La baie de Ha Long (province de Quang Ninh) a été reconnue par l’UNESCO patrimoine mondial en 1994 pour ses valeurs paysagères, et en 2000 pour ses valeurs géologiques et géomorphologiques. En 2011, l’organisation suisse New Open World  l’a élue parmi les sept nouvelles Merveilles naturelles du monde.

''Farniente'' sur les plages

Au Centre, Dà Nang, Quy Nhon (Binh Dinh), Phu Yên, Phu Quôc (Kiên Giang) et Nha Trang (Khanh Hoà) possèdent les plus longues plages du pays. En été, elles sont généralement très fréquentées. Les prix des services sont alors plus élevés. Mais, pendant les vacances du Têt, la fréquentation est bien moindre. Ce sont des lieux de rêve pour tous les amoureux de la baignade souhaitant fuir le froid du Nord.

Vous pourrez y pratiquer le surf, la plongée... ou, tout simplement, apprécier de nombreuses variétés de produits de la mer.

Mai Huong/CVN 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.