03/04/2021 16:41
Un groupe bipartisan de sénateurs américains a envoyé des lettres à huit plateformes d'achat et de vente publicitaire en ligne, dont Google et Twitter, s'interrogeant sur le partage de données confidentielles à des entreprises étrangères.
>>Google va répercuter la taxe "Gafa" sur les tarifs de ses publicités
>>Facebook promet un milliard d'USD aux médias et regrette sa fermeté en Australie
>>Google et Amazon ont élargi leurs empires numériques fin 2020


Un groupe bipartisan de sénateurs américains a envoyé des lettres à huit plateformes d'achat et de vente publicitaire en ligne, dont Google et Twitter, s'interrogeant sur le partage de données confidentielles à des entreprises étrangères. Photo : AFP/VNA/CVN


Les élus, qui ont fait parvenir les courriers jeudi 1er avril, pointent du doigt le système d'enchères en temps réel ("real time bidding") permettant de déterminer quelle marque va pouvoir afficher sa publicité dans l'encart d'une page internet donnée.

Lors de ce processus, des centaines d'entreprises reçoivent les informations personnelles d'un usager, dont son historique de recherche, son adresse IP, son âge et son sexe.

"Peu d'Américains se rendent compte que certaines participants à ces enchères siphonnent et stockent des données dites de 'bidstream' pour compiler des dossiers approfondis", écrivent les sénateurs, cinq démocrates et un républicain.

"Ensuite, ces dossiers sont directement vendus à quiconque possède une carte de crédit, y compris des hedge funds, des campagnes électorales et même des gouvernements", ajoutent-ils.

Les responsables politiques s'inquiètent en particulier de l'exploitation de ces informations par des services de renseignement étrangers à des fins de "piratage, de chantage et de campagnes d'influence".

Ils demandent aux plateformes de fournir des détails sur les données transmises aux participants aux enchères, de lister les compagnies américaines et étrangères ayant eu accès à ces informations ces dernières années et de détailler d'éventuelles restrictions contractuelles sur la revente de données à des tiers.

Les réponses doivent être transmises avant le 4 mai. Un porte-parole de Twitter a confirmé que l'entreprise avait reçu la lettre des sénateurs et qu'elle s'apprêtait à y répondre. Les autres compagnies n'ont pas réagi dans l'immédiat.

 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Vung Viêng, un paisible village de pêcheurs à Quang Ninh Les touristes pourront trouver un havre de paix au cœur de la baie de Bai Tu Long, province de Quang Ninh (Nord). Il s’agit du village flottant de pêcheurs de Vung Viêng, qui a conservé sa simplicité et sa tranquillité.