16/03/2022 23:48
Le ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Trân Hông Hà, a souligné le 16 mars que des restrictions strictes sont nécessaires pour empêcher les promoteurs immobiliers d'annuler l'achat après avoir remporté l'enchère en offrant des prix records.
>>Simplification des procédures pour faciliter la circulation des marchandises
>>Efforts pour stabiliser le marché des carburants à long terme
>>Deux ministres sur la sellette au sujet du commerce et de l'environnement

Le ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Trân Hông Hà lors de la 9e réunion du Comité permanent de l'Assemblée nationale, le 16 mars à Hanoï.
Photo : VNA/CVN 

S'exprimant lors d'une séance question-réponse dans le cadre de la 9e réunion du Comité permanent de l'Assemblée nationale à Hanoï, le ministre Trân Hông Hà a déclaré que les enchères foncières avaient fait grimper les prix des terrains, ce qui entraînerait des conséquences négatives sur le marché immobilier et affecterait aussi le secteur bancaire et l'ensemble de l'économie.

Il a également noté un examen des politiques visant à évaluer plus attentivement la capacité financière des entreprises participantes aux adjudications, et aussi un examen des forces compétentes qui devraient participer et jouer un rôle dans les enchères foncières.

Outre l'amélioration de la capacité d'organisation des enchères, il est crucial de consolider les méthodes, a-t-il indiqué, précisant que les enchères foncières devraient être mentionnées dans une seule loi, au lieu de plusieurs comme actuellement.

Selon le ministre, des outils fiscaux aideront à prévenir la spéculation. Les logements pour ouvriers, cadres et fonctionnaires devraient être construits et vendus à des prix abordables.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï