Délimiter les frontières pour préserver l’écosystème du patrimoine culturel mondial de My Son

Le Conseil de gestion du Patrimoine culturel mondial de My Son dans la province de Quang Nam (Centre), en coopération avec les autorités des communes de Duy Phu et Duy Hoa (district de Duy Xuyên) et le secteur de protection des forêts, mettent en place la délimitation des frontières entre la zone de protection et les terres arables de la population afin de préserver les habitats des animaux et les plantes dans la zone.

>>Un autel à My Son candidat au titre de Trésor national

>>Sanctuaire de My Son : quarante années de préservation

>>Quang Nam: Itinéraire patrimonial Hôi An - My Son

Selon le directeur du Conseil de gestion du Patrimoine culturel mondial de My Son, Phan Ho, les résultats d’une enquête menée au début de juillet montrent que la zone de protection compte 37 espèces animales nécessitant une protection stricte.

En particulier, la zone compte aussi des espèces de mammifères rares et précieuses répertoriées dans le Livre rouge du Vietnam et 238 espèces végétales appartenant à 82 familles qui constituent la flore du Vietnam.

Le sanctuaire de My Son a été officiellement reconnu par l'UNESCO patrimoine culturel mondial en 1999.

Selon l'approbation du Comité populaire de la province de Quang Nam, la superficie totale de la zone de protection est de plus de 1.160 ha, dont plus de 1.100 ha de forêts naturelles appartenant à deux communes Duy Phu et Duy Hoa dans le district de Duy Xuyên. En 5 ans (2021-2025), près de 100 milliards de dôngs ont été investis dans la protection de l’écosystème de la zone de protection englobant le sanctuaire de My Son.

En plus, le Conseil de gestion du Patrimoine culturel mondial de My Son coordonne avec les écoles locales pour sensibiliser la communauté à la conservation et à la lutte contre la chasse et l'exploitation illégales, contribuant à la conservation et au développement de l'écosystème forestier, à la conservation de la biodiversité de la zone de protection.

Le Patrimoine culturel mondial de My Son est une ressource précieuse d'écotourisme, de tourisme culturel et d'histoire qui est efficacement préservée et exploitée par la province de Quang Nam. C'est le complexe architectural le plus célèbre des Cham. Le sanctuaire de My Son a été officiellement reconnu par l'UNESCO patrimoine culturel mondial en 1999.

Selon les scientifiques de l'Institut d'Extrême-Orient, il s'agit du site religieux le plus typique du royaume du Champa. Il comprend actuellement près de 70 monuments construits du IVe siècle au XIIIe siècle, et c'était le lieu de culte principal du royaume de Champa.

VNA/CVN