Festival de Huê
Un spectacle qui met en lumière les patrimoines de Huê

Un grand spectacle intitulé "Hoàng cung giao hòa" (Le palais royal en harmonie) s’est tenu mercredi soir 29 juin devant le palais Thai Hoà dans l’ancienne Cité impériale de Huê.

>>Festival de Huê 2022 : la procession qui met en valeur la beauté du tuông

>>Des bandes dessinées francophones belges exposées à Huê

>>Huê : exposition de photos "Mékong - à hauteur d’hommes"

La danse du phénix devant le palais Thai Hoà dans l’ancienne Cité impériale de Huê,

S’inscrivant dans le cadre de la Semaine du Festival de Huê 2022 et organisé conjointement par le Centre de conservation des monuments de Huê et le Comité d’organisation du festival, le programme artistique Hoàng cung giao hòa a mis l’accent sur la quintessence culturelle et artistique des patrimoines culturels de l’ancienne Cité impériale de Huê (Centre).

Avec de nombreux numéros uniques, le programme est une occasion pour les spectateurs de profiter de la connexion vivante entre la tradition et la modernité, de découvrir les couleurs culturelles et artistiques fascinantes et de s'immerger dans la vie d’une ancienne ville. Il a attiré un grand nombre de visiteurs.

Un banquet artistique à la fois
royal et moderne

Représentation de Nha nhac à Huê.

Le programme, composé de trois parties avec la cérémonie de relève de la garde à la porte du Midi (Ngo Môn), des interprétations artistiques empreintes d’identité traditionnelle comme danse du phénix... et une représentation de Tiêu nhac (petite musique de Nha nhac - musique de cour).

Des chansons connues de Huê de compositeurs contemporains (Chiêu cô dô - Ancienne Cité impériale à l’après-midi, Thuong vê xu Huê - Penser à Huê, Ai ra xu Huê - Qui est venu à Huê…) ont également été interprétées par des artistes de Huê.

Un défilé de l’ao dài du designer Quang Hoà a eu lieu à Huê, capitale de l’ao dài (tenue traditionnelle) vietnamien. Quang Hoà honore cette tunique dans le but de pousser les gens à participer aux spectacles et aux programmes artistiques communautaires.

Défilé de l'"ao dài" du designer Quang Hoà, à Huê.

La soirée a beaucoup plu aux spectateurs qui ont pu apprécier les festivités au cœur d’un lieu solennel. "C’est un programme artistique unique et spécial. Dans l'espace fantaisiste du palais royal, le public peut apprécier la solennité de la musique royale ainsi que des mélodies des chansons de Huê. La ville n'est pas seulement belle, mais possède également de nombreux patrimoines culturels précieux", a partagé Uyên Khanh, touriste de Hô Chi Minh-Ville.

"Je suis extrêmement impressionné par le magnifique et chatoyant palais impérial de Huê, a commenté Nguyên Tuân Anh, un touriste de Hanoï. C'est extraordinaire de se trouver dans la Cité pourpre interdite la nuit avec ces lumières colorées. J’espère qu'après ce festival, Huê continuera d’ouvrir la citadelle la nuit afin que les touristes puissent contempler la beauté splendide des palais royaux d’antan dans une ambiance nocturne et mystérieuse".

Les figurants qui sont habillés en mandarins ou en soldats interprètent des scènes de la vie de la cour accompagnées de musique traditionnelle
Les figurants qui sont habillés en mandarins ou en soldats interprètent des scènes de la vie de la cour accompagnées de musique traditionnelle
Un numéro artistique lors du spectacle.
Un numéro artistique lors du spectacle.
La danse luc cung.
Représentation de  "Tiêu nhac" (petite musique de "Nha nhac" - musique de cour).
Un numéro artistique lors du spectacle.
Vue d’ensemble de la Cité impériale de Huê.

Texte et photos : Thuy Hà - Mai Quynh/CVN