14/03/2021 18:07
>>Le point sur la pandémie dans le monde
>>Le Cambodge confirme son premier décès
>>Cas d'infection communautaire dans des pays d'Asie du Sud-Est en hausse

Dans la matinée du 14 mars, le Cambodge a signalé 41 nouveaux cas de COVID-19, portant le nombre total de cas liés à l'"incident communautaire du 20 février" à 792. Ainsi, le bilan national s'établit désormais à 1.305 cas confirmés, dont 647 guéris et un décès. Après l'"incident communautaire du 20 février", le ministère cambodgien de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports a demandé la fermeture temporaire des écoles à Phnom Penh, Kandal et Sihanoukville. Le 12 mars, le ministère a décidé de suspendre l'enseignement dans toute la province de Prey Veng et le 13 mars, de fermer tous les établissements d'enseignement publics et privés dans la province de Koh Kong. Dans sa campagne de vaccination contre le COVID-19 menée du 10 février au 13 mars, plus de 170.800 Cambodgiens ont été vaccinés, dont plus de 9.000 ont reçu la deuxième dose et 161.800 ont reçu la première. Les deux vaccins utilisés sont Sinopharm et AstraZeneca. Au cours de cette même période, plus de 108.000 soldats et policiers ont été vaccinés avec le vaccin Sinopharm, dont plus de 47.700 ont reçu la deuxième injection. Le 11 mars, le ministère cambodgien de la Santé a annoncé un arrêt de la première injection du vaccin Sinopharm à Phnom Penh et dans d'autres provinces en raison de la disponibilité limitée du vaccin.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Binh Thuân met les petits plats dans les grands pour séduire Le Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Binh Thuân (Centre) prévoit un plan de stimulation touristique ayant pour thème "Binh Thuân, destination sure, accueillante et attractive", afin d'attirer les voyageurs à l’occasion des vacances de la Journée de la libération du Sud (30 avril) et de la Fête du Travail (1er mai).