27/03/2017 17:23
Quelque 3.000 litres de mélasse ont été déversés tôt le 27 mars par des militants de Greenpeace devant le siège de Total à La Défense pour protester contre un projet d'exploration pétrolière à l'embouchure de l'Amazone.
>>Libye : attaque contre un champ pétrolier dont Total est actionnaire

Des militants de Greenpeace déversent de la mélasse devant le siège de Total à La Défense, le 27 mars. Photo : AFP/VNA/CVN

"Sauvons le récif de l'Amazone", "Total menace officielle du récif de l'Amazone", proclamaient les banderoles de la quinzaine de militants qui ont répandu la mélasse sur environ 400 m².

"C'est une action symbolique, on va simuler une marée noire comme dans un retour à l'envoyeur. On veut passer un message assez fort", a déclaré l'un de ces militants.

Une vingtaine de policiers sont arrivés sur place peu après le déversement de la mélasse.

Ce projet d'exploration pétrolière devrait commencer en 2017 quand le groupe pétrolier "aura obtenu les licences environnementales" nécessaires du gouvernement brésilien, selon Greenpeace.

Pour l'ONG, ce projet menace un récif corallien découvert en 2016 au large des côtes Nord du Brésil, là où l'Amazone se jette dans l'Océan Atlantique.
 
AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

COVID-19 : la stratégie de Hanoï pour relancer le tourisme en 2021 Comment sauver le tourisme suite à la crise sanitaire ? Hanoï et ses acteurs touristiques ont déjà préparé un plan de relance pour 2021. Le cap est clairement fixé : le marché intérieur !