19/08/2019 11:42
Situé dans la commune de Diên Xa, de la province de Nam Dinh, au bord du fleuve Rouge, le village de Vi Khê est réputé pour ses cultures de fleurs et d’arbres d’ornement depuis plus de 800 ans. Plus qu’un métier, la culture des bonsaïs y est une véritable passion, qui soude toute la communauté.
>>Vi Khê, berceau de l’horticulture
>>Triều Khúc, la passion des bonsaïs

Au village des bonsaïs de Vi Khê, province de Nam Dinh (Nord).
Photo: TTND/CVN

Selon certains documents, l’horticulture est pratiquée à Vi Khê depuis le XIIIe siècle. Les techniques y ont été introduites par Tô Trung Tu, un mandarin de la dynastie des Ly. Nguyên Van Ri, gardien de la maison communale du village, raconte: "le village a été fondé il y a 1.000 ans. La maison communale rend hommage au général Ngô Quyên qui a mis fin à près de 1000 ans de domination chinoise lors de la bataille de Bach Dang en 938, et au général Tô Trung Tu qui a transmis les techniques d’horticulture aux villageois. Depuis VIIIe siècle, ce métier a été préservé et transmis par les villageois de génération en génération, contribuant ainsi au prestige de Vi Khê".

Des deux côtés de la route menant au village, on trouve de grands jardins verdoyants comptant toute sorte d’arbres d’ornement aux formes originales. La création d’un arbre à partir d’un jeune plant est un long processus qui exige à la fois de la patience et de la passion de la part des artisans.

Ce processus peut prendre de quelques années, jusqu’à plusieurs dizaines d’années pour les arbres de grande valeur. Chaque bonsaï est une œuvre d’art qui témoigne du dévouement, de l’habileté et du goût de son créateur. À Vi Khê, il n’est pas difficile de trouver des arbres d’ornement en forme d’oiseaux, d’animaux, de la pagode au pilier unique, ou encore de la tour Phô Minh.

Les arbres utilisés sont les Ficus benjamina, les Ficus racemosa, les Barringtonia et les sagoutiers. Ces arbres symbolisent les qualités des hommes et sont censés apporter chance et bonheur à leurs propriétaires.

Les formes préférées sont le dragon s’envolant, le dragon descendant ou encore deux arbres parallèles. Ces formes expriment les conceptions de la vie selon la philosophie orientale. Au cours de ces dernières années, la vie des habitants s’est améliorée grâce à la culture de ces arbres d’agrément.

Nguyên Van Chiên, président de l’Association des plantes et des animaux d’agrément du village, indique: "En plus de la riziculture, tous les villageois se sont lancés dans l’horticulture. Ce métier qui se transmet de père en fils nous assure un revenu stable".

Les artisans de Vi Khê prennent soin de leurs arbres comme les artistes le font avec leurs œuvres. Nguyên Van Giang, un jeune artisan du village, nous en dit plus: "Pour créer un arbre d’ornement, il faut passer par plusieurs étapes. Après avoir choisi les plants, j’en prends soin pour qu’ils bourgeonnent. Ensuite, il faut attendre trois mois pour que la greffe prenne. Lorsque l’arbre se développe, je commence à tailler les branches pour lui donner la forme désirée".

Grâce à leur habileté et à leur passion pour ce métier traditionnel, les artisans de Vi Khê ont réussi à créer des chefs-d’œuvre pour embellir leur vie et enrichir leur région. Ils contribuent à valoriser les métiers artisanaux du Vietnam à l’ère de la mondialisation.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Quang Binh, destination attrayante pour le tourisme d'aventure La province de Quang Binh (Centre) présente un grand potentiel et de nombreux avantages pour le développement du tourisme, en particulier le tourisme d'aventure et le tourisme expérientiel.