14/05/2022 10:25
Faire de la moyenne et haute région du Nord une zone de développement vert, durable et global à l’horizon 2030 constitue l’objectif principal de la Résolution N°11 du Politburo du Comité central du Parti communiste du Vietnam.

>>Produits touristiques spécifiques de la région montagneuse du Nord
>>Connexion, la base du développement régional

Les potentialités de la moyenne et haute région du Nord demeurent sous-exploitées.
Photo : VNA/CVN

"D’ici 2045, la moyenne et haute région du Nord sera une zone de croissance verte, durable et globale ; un modèle de développement vert du pays et la moitié de ses provinces devraient figurer dans la liste nationale de celles à la progression assez élevée". C’est ce qu’a souligné le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, lors d’une conférence nationale sur le développement socio-économique de cette région jusqu’en 2030, avec vision pour 2045, organisée à la mi-avril à Hanoï par le Politburo et le Secrétariat du PCV. 

D’après le chef du Parti, le Vietnam recense six régions socio-économiques avec leurs propres potentiels, atouts, difficultés et défis. En plus de la politique de développement commune à l’ensemble du pays, il est nécessaire d’en avoir une appropriée à chacune. Et ce "pour remédier à la situation selon laquelle chaque province demande ses propres mécanismes et politiques, qui ne sont pas conformes aux principes généraux de l’économie de marché basée sur l’unité et l’égalité", a-t-il insisté.

Faire ressortir le meilleur

Dotée de nombreuses ressources naturelles et minérales, la moyenne et haute région du Nord représente 35% de la superficie totale du pays. Elle compte 14,7 millions d’habitants, soit plus de 15% de la population nationale. Porte d’entrée à l’Ouest et au Nord du pays, il s’agit d’une zone stratégique particulièrement importante en termes de politique, d’économie, de culture, de société, de défense et de sécurité nationales.

Ces dernières années, des investissements ont été réalisés pour améliorer ses infrastructures de transport, permettant de faciliter la connectivité entre ses provinces et celles d’autres régions. Certaines d’entre elles se sont distinguées par leur croissance socio-économique exponentielle.

Pourtant, le secrétaire général du PCV a précisé que les potentialités de la région demeuraient sous-exploitées. "Elle reste toujours un noyau pauvre du pays. La connectivité régionale est encore faible. L’écart en matière de développement et de revenu par habitant entre elle et l’ensemble du pays continue de se creuser", a-t-il indiqué.

Dernièrement, le XIIIe Congrès national du Parti, tenu début 2021, a orienté le développement de la région dans le sens "de mieux exploiter et de tirer le meilleur parti des avantages de chaque région en termes d’infrastructures, de conditions naturelles, de situation géographique et politico-économique, de ressources humaines, et de renforcer les liens intra-régionaux et interrégionaux pour participer aux chaînes de valeur mondiales et créer un nouvel espace de développement".

Trois documents politiques en 18 ans

L’échelle de production agricole de la moyenne et haute région du Nord est encore modeste en raison d’un manque de planification et de liaison synchrone.
Photo : CTV/CVN

Leur mise en œuvre a permis une meilleure exploitation des potentiels et avantages de la région au profit des populations. Et le 10 février 2022, le Politburo du XIIIe exercice a édicté la Résolution N°11 sur le développement socio-économique de cette région à l’horizon 2030 avec une vision jusqu’en 2045, héritant, complétant et développant les contenus de ces deux documents politiques importants tout en les adaptant à la nouvelle situation.

Ce nouveau texte fixe l’objectif d’en faire une zone de développement vert, durable et global, sur la base d’investissements croissants dans les infrastructures pour la relier au delta du fleuve Rouge et à la capitale Hanoï. Il prévoit de développer les industries de transformation, de fabrication et d’énergie ; l’agriculture high-tech, biologique et productrice de spécialités ; l’économie frontalière et le tourisme. Il s’agit aussi de protéger et régénérer les forêts, en particulier celles des bassins versants ; d’intensifier le reboisement, de promouvoir l’économie sylvicole durable. Sans oublier d’exploiter et d’utiliser efficacement les ressources naturelles et minérales ; de protéger l’environnement, la sécurité écologique et des ressources d’eau.

Selon ce document, certaines provinces devraient intégrer le groupe des localités bien développées du pays. En outre, il faudrait préserver et valoriser les identités culturelles ethniques, améliorer la vie matérielle et spirituelle des habitants, garantir fermement la défense et la sécurité nationales.

Changer les mentalités

Afin de réaliser au mieux la Résolution N°11 du Politburo, le chef du Parti a estimé qu’il faudrait changer les mentalités sur le développement, en particulier sur les liens régionaux et sous régionaux ; les mécanismes et politiques spécifiques ; les ressources humaines, les potentiels et les avantages locaux en vue d’une exploitation optimale.

En même temps, le secrétaire général Nguyên Phu Trong a demandé aux ministères et secteurs concernés ainsi qu’aux autorités des 14 provinces de cette région de saisir et de traiter correctement la relation entre le développement régional et le développement national pour assurer leur équilibre.

"Je demande aux membres du Parti et aux habitants de la région de valoriser les traditions révolutionnaires et le patriotisme, de faire preuve de créativité et d’autonomie pour rattraper les provinces plus développées. L’important est de profiter du soutien de l’État et de renforcer la coopération avec les autres localités pour promouvoir un développement économique régional plus rapide et plus durable. L’objectif est aussi de promouvoir la croissance économique régionale à un niveau supérieur à la moyenne nationale, de veiller au renouvellement du modèle de croissance et à la restructuration économique", a-t-il dit.

Le chef du Parti a également exhorté les organes compétents à perfectionner les institutions pour faciliter le développement de la région.        

 
La moyenne et haute région du Nord comprend 14 provinces que sont Bac Giang,
Bac Kan, Cao Bang, Diên Biên, Hà Giang, Hoà Binh, Lai Châu, Lang Son, Lào Cai, Phu Tho, Son La, Thai Nguyên, Tuyên Quang et Yên Bai.

Huong Linh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.