21/10/2020 15:47
La surmortalité liée à la pandémie de COVID-19 aux États-Unis a été de 300.000 personnes, selon une étude des Centres de prévention et de lutte contre les maladies publiée mardi 20 octobre et qui confirme que le bilan officiel d'environ 200.000 morts sous-estime l'impact réel du virus.
>>Les États-Unis battent un nouveau record avec plus de 77.000 cas d'infection en un jour
>>Réouverture des écoles, masques : les États-Unis s'écharpent alors que les cas explosent

Le COVID-19 devrait être la troisième cause de mortalité cette année aux États-Unis, après les maladies cardiovasculaires et les cancers.
Photo : AFP/VNA/CVN

Près de 200.000 morts supplémentaires ont été officiellement attribuées au COVID-19 entre le 26 janvier et le 3 octobre, mais les statistiques de mortalité montrent que 100.000 autres sont mortes pour d'autres raisons, par rapport à ce qui était attendu sur la base des cinq années précédentes selon des modèles démographiques.

Ces 100.000 décès supplémentaires pourraient être des morts qui auraient dû être attribuées au coronavirus, mais ne l'ont pas été en raison d'une erreur de diagnostic ou de l'absence de test. Ou bien elles pourraient inclure des morts de causes indirectes de la pandémie, par exemple des personnes mortes de maladies du cœur, d'Alzheimer et de démence, ou de malades respiratoires, et qui n'ont pas pu ou pas voulu se rendre à l'hôpital, en raison de la crise sanitaire.

À l'inverse, il est possible que le nombre de décès par accidents de la route ait baissé, en raison des confinements et de la réduction des déplacements.

Au total, des études avaient déjà montré que la pandémie avait augmenté le nombre de morts aux États-Unis d'environ 20% par rapport à la mortalité attendue cette année.

Mais les disparités raciales sont très importantes, comme tout ce qui concerne la santé.

Chez les hispaniques, la hausse de mortalité en 2020 est de +53,6%, chez les habitants noirs, elle est de 34,6%, alors que chez les blancs, elle est de 11,9%, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies.

Par âge, la mortalité a en fait baissé chez les moins de 25 ans, de 2%, mais elle a augmenté dans tous les autres groupes, avec un record de +26,5% chez les 25-44 ans.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Une conférence nationale sur le tourisme prévue à Quang Nam Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a accepté la proposition d'organiser la Conférence nationale sur le tourisme dans la province de Quang Nam (Centre), afin de passer en revue les développements récents de l'industrie du tourisme, et de proposer des mesures pour l'aider à se redresser.