20/10/2020 22:11
Une alerte au tsunami a été déclenchée lundi 19 octobre en Alaska à la suite d'un séisme de magnitude 7,5 survenu au large des côtes de cet État américain, mais aucun phénomène de grande ampleur n'avait été constaté en fin de journée.

>>Un séisme de magnitude 6,1 enregistré dans la préfecture de Miyagi
>>Un séisme de 6,7 secoue le centre de l'Indonésie sans déclencher de tsunami
 

Une alerte au tsunami a été déclenchée en Alaska à la suite d'un séisme de magnitude 7,5 survenu.
Photo : AFP/VNA/CVN


La secousse, initialement évaluée à 7,4, a été enregistrée à 91 km au sud-est de Sand Point, dans les îles aléoutiennes situées dans la Mer de Bering, à environ 40 km de profondeur, a indiqué l'Institut de géophysique américain (USGS).

C'est dans cette petite ville que les vagues les plus importantes ont été signalées, d'environ 60 cm de haut.

Le centre d'alerte du Pacifique pour les tsunamis a par la suite indiqué que les zones potentiellement concernées par le phénomène n'étaient pas exposées à "des inondations à grande échelle".

L'alerte au tsunami concernait la côte sud de l'
État ainsi que la péninsule d'Alaska mais épargnait Anchorage, la plus grande ville de l'État, située à près d'un millier de kilomètres de l'épicentre.

Le séisme lui-même n'a pas fait de victime connue ni de dégâts majeurs, dans une zone très isolée et peu peuplée.

Il a été ressenti à King Cove, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Sand Point, mais aucun dégât n'avait été constaté, a déclaré au site Anchorage Daily News Gary Hennigh, le responsable de cette petite ville, dont "les habitants et les ouvriers de la conserverie" avaient trouvé refuge sur les hauteurs, a-t-il expliqué.

"Ca a pas mal secoué, je ne peux pas vous dire combien de temps ça a duré, peut-être 15 à 30 secondes", a ajouté Michael Ashley, de Cold Bay. "Tous les canapés, fauteuils et étagères bougeaient".

La secousse principale a été suivie de plusieurs répliques d'une magnitude supérieure ou égale à 5.

L'Alaska fait partie de la ceinture de feu du Pacifique, zone très active pour les séismes et qui s'étend du golfe d'Alaska à la péninsule russe du Kamtchatka.

Le 27 mars 1964, un séisme de magnitude 9,2, le plus violent jamais enregistré aux 
États-Unis et dans le monde, avait frappé la région d'Anchorage. Il avait duré plusieurs minutes et provoqué un raz-de-marée destructeur sur toute la côte ouest américaine, faisant au total plus de 250 victimes.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.