05/01/2021 15:59
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

>>Coronavirus : le point sur la pandémie
>>Coronavirus : le point sur la pandémie
 

Une rue de Londres désertée, le 29 décembre 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi soir 4 janvier le reconfinement total de l'Angleterre jusqu'à la mi-février, malgré la montée en puissance de la vaccination dans le pays, devenu le premier au monde à administrer le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et de l'université d'Oxford.

L'Angleterre se reconfine 

Avec plus de 75.000 morts, le Royaume-Uni est l'un des pays d'Europe les plus endeuillés par le COVID-19.

Si le Parlement doit débattre mercredi 6 janvier de ces mesures, Boris Johnson a appelé la population à suivre les règles immédiatement. Le confinement doit entrer en vigueur dès mercredi 6 janvier à 00h01.

L'
Écosse avait d'ores et déjà annoncé un confinement total dès lundi soir 4 janvier pour tout le mois de janvier.

Le Mexique autorise à son tour le vaccin AstraZeneca/Oxford 

Après le Royaume-Uni, l'Inde et l'Argentine, le Mexique a décidé d'autoriser le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et de l'Université d'Oxford contre le COVID-19.

Le Mexique est le quatrième pays le plus touché au monde par la pandémie qui y a fait plus de 127.000 morts.

France : lenteur critiquée 

Sous le feu des critiques à cause d'un démarrage très lent de la campagne de vaccination, le gouvernement français promet une montée en puissance rapide avec des piqûres pour tous les soignants à risques.

"D'ici demain soir et mercredi", "il y aura une centaine d'hôpitaux qui offriront la vaccination à leurs soignants ainsi qu'aux soignants de ville", a assuré le ministre de la Santé, Olivier Véran.

L'opposition accuse le gouvernement d'avoir mis en place une stratégie trop prudente et trop lente avec quelques centaines de personnes vaccinées seulement jusqu'à présent.

Toujours pas de décision européenne sur le vaccin Moderna 

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé qu'elle ne se prononcerait finalement pas lundi soir 4 janvier sur l'autorisation du vaccin Moderna, et ses discussions reprendront plus tard dans la semaine.

 

Des flacons du vaccin Moderna contre le COVID-19, le 24 décembre 2020 à Boston.
Photo : AFP/VNA/CVN


"Les discussions de l'EMA sur le vaccin Moderna contre le COVID-19 ne seront pas terminées ce soir. Elles continueront mercredi 6 janvier", a indiqué dans un communiqué le régulateur européen, basé à Amsterdam.

L'EMA a autorisé le 21 décembre le vaccin contre le COVID-19 Pfizer/BioNTech, pour lequel la Commission européenne a aussitôt donné son feu vert et qui reste à ce jour le seul vaccin autorisé en Europe.

Le vaccin Moderna, autorisé depuis le 19 décembre par l'Agence américaine des médicaments (FDA), se prend en deux doses, à quelques semaines d'intervalle, comme le vaccin Pfizer/BioNTech. Mais la formule de Moderna peut être conservée à -20°C, et non -70°C comme pour le remède de Pfizer.

Pays-Bas : vaccination avancée

Les Pays-Bas ont décidé d'avancer de deux jours, à mercredi 6 janvier, le début de leur campagne de vaccination.

Ce pays est le dernier de l'UE à se lancer dans la vaccination. Cette lenteur est comme en France l'objet de critiques. Mardi 5 janvier, le ministre de la santé Hugo de Jonge répondra de ces retards devant le parlement

Le Liban se reconfine 

Les autorités libanaises ont annoncé un nouveau confinement jusqu'à fin janvier, sur fond d'une flambée des cas de contamination au COVID-19 durant les fêtes et d'une saturation des hôpitaux.

Depuis le début de la pandémie, plus de 192.000 cas ont été recensés dans le pays, dont environ 1.500 décès.

Plus de 1,84 million de morts 

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.844.000 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi 4 janvier.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 353.131 décès, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Viennent ensuite le Brésil avec 196.561 morts, l'Inde avec 149.649 morts, le Mexique avec 127.213 morts et l'Italie avec 75.332 morts.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Vacances estivales à la plage de Tuy Hoà et l'hôtel Saigon - Phu Yên Avec ses fruits de mer abondants et délicieux, ses habitants honnêtes et hospitaliers, Phu Yên s’avère une destination idéale pour les vacances d’été en famille.